logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

Franchise beauté : Ethnicia poursuit sa croissance

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Après l'île Saint-Louis et le centre commercial de La Défense, Ethnicia s'installe avenue de l'Opéra à Paris. Fidèle à ses aînés, le nouvel espace décline la beauté au pluriel, entre coiffure, esthétique, maquillage et bien-être. Rencontre avec Hapsatou Sy, la fondatrice, qui nous livre les clefs de sa réussite.


Intérieur du salon Ethnicia Opéra, photo Christian Horvath

Dans les nouveaux locaux du Xe arrondissement, l'ambiance est aussi studieuse que décontractée. A l'image d'Hapsatou Sy. A trente ans, cette entrepreneuse belle et dynamique est à la tête d'une société qui emploie 70 personnes, dont une dizaine dans les bureaux, toutes des jeunes femmes, qui assurent le centre d'appels, la direction commerciale, la communication, ... Aujourd'hui, l'organigramme est bien structuré, preuve vivante d'une success story commencée sur l'île Saint-Louis.

C'est en 2005 qu'Hapsatou Sy s'est jetée à l'eau, une idée bien arrêtée en tête : proposer une alternative aux salons de beauté traditionnels, ouvrir un espace où l'on conjugue beauté sur mesure et popularité, offre étendue et efficacité. C'est ainsi qu'elle met sur pied un concept « global » qui traite, en outre, tous les types de peaux et de cheveux.

Dans les faits, l'espace est à la fois un salon de coiffure, un centre d'esthétique et de maquillage et un lieu de bien-être. L'objectif ? Qu'après un brushing, on se fasse un make-up ou une manucure. Ou que l'on profite de 15 min de massage ou que l'on lâche prise pendant plus d'une heure. Ou encore que l'on vienne essayer la cure d'amincissement Shdb après un soin du visage. Bref, des prestations à la carte, le tout dans un décor moderne, ni trop chic, ni trop cheap.


Salon de coiffure, Ethnicia Opéra, photo Christian Horvath

En 2007, encouragée par son entourage, elle décide de présenter son concept devant le jury du concours Unibail-Rodamco. Elle finira sur la deuxième marche du podium, avec un prix estimé à 500 000 euros en poche. De là, elle ouvre son troisième espace aux Quatre Temps. Après le cadre privilégié de l'île Saint-Louis, l'esprit de quartier du XVe où se trouvait un deuxième salon, elle se frotte donc au centre commercial, et pas des moindres, celui de La Défense. L'offre est alors adaptée aux heures de pointe, le personnel passe d'une petite quinzaine à quarante, et à la clef, le succès. En témoigne le nombre de fidèles, hommes et femmes, qui représentent 40 % de son chiffre. Une vraie prouesse pour l'emplacement. De là, une certitude pour Hapsatou Hy : poursuivre les ouvertures.

Loin de s'essouffler, Hapsatou Sy veut poursuivre les ouvertures. Depuis plusieurs années, elle drague du côté de l'Opéra Garnier. Un « rêve » confie-t-elle, fait à une époque pourtant pas si lointaine et qui est devenu réalité. En septembre dernier, elle a ouvert au 43/45 avenue de l'Opéra un salon de 250 mètres carrés, répartis sur trois niveaux, qui mixe espace coiffure, pôle esthétique, cabine de massage et de soins et studio make-up.

Entre-temps, le salon du XVe s'est transformé en « Académie Ethnicia ». On y forme le personnel à l'esprit de la maison, une des pierres angulaires de son offre, « au service, sans la servilité » explique Hapsatou Sy, au « respect du client, qu'il ait dépensé un euro ou cent. » Car avant d'être une femme d'affaires avisée, la fondatrice est une cliente qui aime les attentions, la personnalisation. Et d'affirmer, « je ne peux proposer moins chez moi ». Dans le prolongement, les fichiers clients sont fréquemment mis à jour, des enquêtes clients régulièrement menées. En somme, un marketing sans faille qui a déjà prouvé son efficacité marketing.


Salle de massage, Ethnicia Opéra, photo Christian Horvath

Après Opéra, Ethnicia part en province, avec une première escale à Marseille prévue début 2010. L'objectif à terme, 50 salons et « peu importe le temps qu'il faudra pour les ouvrir ». Mais quand elle précise qu'un salon lui permet d'en financer deux, l'équation devient vite facile.

En parallèle, Hapsatou Sy explore d'autres pistes. Ainsi, une gamme de make-up Ethnicia va bientôt faire son entrée en salon. Elle lance aussi sa web tv anouslaparole.com avec l'idée de faire partager ses rencontres professionnelles, ses expériences et de donner la parole à tous ceux qui comme elle, « visent dix pour atteindre huit. ». Tout un programme.



Source fashionmag.com, transmise par ETHNICIA

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

DERNIERS ARTICLES DU RESEAU ETHNICIA

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de cette enseigne
en détail

Voir tous les articles

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top