logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

Franchise Temporis - Une attachée commerciale devient franchisée

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Marie Setiao, franchisée Temporis Avignon, répond aujourd’hui à nos questions :

1 - Pouvez-vous nous décrire, en quelques mots, votre parcours professionnel ?

Après avoir eu mon bac littéraire, je suis très vite entrée dans la vie active. J’ai tout d’abord travaillé chez Auchan en tant qu’hôtesse de caisse et hôtesse d’accueil. Je me suis vite aperçue qu’il n’y aurait pas de perspective d’évolution. J’ai alors décidé de reprendre des études en alternance. J’ai donc obtenu un BTS assistante de gestion au sein d’un centre de formation, dans lequel j’ai été embauché.

2 – Comment avez-vous intégré l’équipe Temporis ?

Je suis entrée dans l’agence Temporis Avignon afin d’y trouver un travail en tant qu’intérimaire. J’y ai rencontré Marie-Hélène Borgnet, avec qui j’ai tout de suite eu un très bon contact. J’ai donc proposé spontanément de devenir son attachée commerciale. Ayant déjà travaillé dans la formation et l’emploi, l’intérim était pour moi une continuité. MHB m’a fait confiance et je peux dire aujourd’hui que j’en suis ravie !

3 - Lorsque Marie-Hélène Borgnet vous a exprimé le souhait de vous vendre son entreprise, quelle a été votre réaction ?


Je savais dès le départ que MHB projetait de me laisser la responsabilité de l’agence. J’avais compris qu’il y avait des perspectives d’évolution mais je ne pensais pas devenir franchisée ! Je suis donc tombée des nues lorsqu’un soir, elle m’a exprimé son souhait de me vendre son entreprise. Je n’ai pas hésité très longtemps, c’était pour moi une belle opportunité.

4 – Quelle a été la réaction du franchiseur ? Vous a-t-il soutenu ?

Bien sur ! Sans le soutien du franchiseur, je ne serai pas devenue franchisée ! Lorsque MHB m’a annoncé son intention de me vendre son entreprise, avec l’accord du franchiseur, je ne me suis pas posée de questions, tout le monde me soutenait dans cette aventure et je me sentais épaulée. C’est aussi pour cela que j’ai accepté. Je savais que si j’avais des questions, il y aurait des personnes présentes pour m’aider, pour me faire progresser.

5 - Comment s’est passée votre intégration auprès des franchisés, lors de la dernière convention nationale ?

J’avais l’impression d’arriver dans la cour des grands et de ne pas être à ma place. Heureusement, MHB était à mes côtés afin de me présenter à tous les franchisés. Tout le monde m’a encouragé. Je me sens désormais forte dans ce réseau, aidée. C’est l’avantage d’être franchisée, car seule, jamais je n’aurai entrepris cette aventure.

6 - Quels étaient vos objectifs professionnels ? Quels sont-ils aujourd’hui ?

Mon objectif était d’apprendre le métier. Un métier très enrichissant, très règlementé, dans lequel il faut pratiquer une veille informationnelle et concurrentielle en permanence. Je me disais qu’un jour, je deviendrai responsable de l’agence.

Aujourd’hui franchisée, mon objectif est d’avoir de bons résultats, de développer l’agence avec mon équipe et d’être à la hauteur de mes ambitions.

7 - Comment se passe la relation avec vos anciens collègues, devenus vos salariés ?

La condition pour que je reprenne la franchise était que l’équipe me suive. C’est à Isabelle et Jeremy que j’ai pensé en premier lorsque MHB m’a fait cette proposition. Pour moi, ce sont avant tout des collaborateurs. Je suis consciente qu’il y a un lien de subordination, depuis que je suis franchisée mais je suis encore dans une phase d’apprentissage dans laquelle il faut que j’apprenne à devenir chef d’entreprise. J’ai choisi le métier de l’intérim, je l’aime et je le connais, mais celui de chef d’entreprise reste encore à approfondir.

8 - Aviez-vous songé à devenir, un jour, chef d’entreprise ?

Non, jamais. J’ai toujours été une salariée investie, mes directeurs m’accordaient beaucoup de confiance et je savais qu’un jour je prendrais davantage de responsabilité. Je voulais cependant pouvoir faire la part des choses entre le personnel et le professionnel, d’autant plus que je suis maman. J’ai franchi le pas lorsque l’occasion s’est présentée.

9- Qu’est ce que cela a changé dans votre quotidien ?

Dans la mesure où j’étais très impliquée dans la vie de l’agence, devenir franchisée n’a pas bousculé mes habitudes. Je pense néanmoins beaucoup plus à l’entreprise et surtout à sa gestion. Avant je voulais développer, avoir des clients, les fidéliser… maintenant je pense aussi à la trésorerie et à développer l’agence sous toutes ses formes !

10 - Vous êtes la première ATC du réseau Temporis à devenir franchisée, qu’est ce que cela représente pour vous ?

Il est vrai que c’est une situation inédite, on peut dire que c’est la « nouvelle génération » qui prend le relais ! Temporis c’est aussi : croire aux valeurs humaines et aux compétences au sein même des équipes et leur offrir de belles opportunités d'évolution. J’ai pour ma part connu ce dessein et vite évolué au sein de l’agence. Je suis arrivée en tant qu’assistante commerciale et j’ai très vite voulu aller au contact des clients.
C’est ainsi que je suis devenue attachée commerciale et aujourd’hui, franchisée. J’espère que cela va susciter des vocations au sein du réseau.

11- Vous passez du statut de salariée à celui de chef d’entreprise, comment vivez vous cette transition ?

Je suis en apprentissage donc je découvre beaucoup, je ressens aussi le besoin de tout maîtriser et d’avoir une vision globale de la vie de l’agence.
La transition n’est pas simple mais je suis soutenue et mes collaborateurs m’aident énormément.

12- Un dernier mot ?

Je souhaite encore remercier MHB pour la confiance qu’elle m’a accordée. Cela fait du bien de rencontrer des gens qui ont envie de vous faire confiance, qui croient en vous et vous permettent de progresser. Je trouve que c’est une belle rencontre et la preuve aujourd’hui, c’est que nous sommes associées.
Mes clients saluent l’ambition et le courage dont je fais preuve, surtout en cette période. En effet, au mois d’août lorsqu’on parlait de la transition, tout allait bien. Aujourd’hui, on est en pleine crise et c’est un vrai défi à relever. Je sais que quand j’aurai passé cette période, j’en sortirai plus grande, plus forte et plus confiante.

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

DERNIERS ARTICLES DU RESEAU TEMPORIS

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de cette enseigne
en détail

Voir tous les articles

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top