logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

ERA Immobilier fait le point sur l’état du marché européen

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Selon le réseau ERA, le marché de l’immobilier européen connait une baisse du volume de transactions tout en conservant une certaine stabilité des prix.

Le réseau d’agences immobilières est fortement implanté en Europe où il fait figure de leader sur son secteur. Il bénéficie d’une vingtaine d’années de présence sur le sol européen et compte des implantations dans 15 Etats. Une position qui lui permet de tirer un bilan fiable de l’état général du marché européen.

De manière globale, ERA Immobilier estime que le climat économique rend les acquéreurs frileux. Par prudence la tendance générale semble être à l’attentisme en vue d’une fin de crise qui aujourd’hui reste encore hypothétique.

Cependant au niveau régional, le marché est différemment impacté par cette conjoncture. Le réseau a d’ailleurs décidé d’affiner sa stratégie d’implantation en se retirant de certains pays et en investissant de nouveaux marchés. Lors d’une conférence de presse, le patron d’ERA Europe, François Gagnon a notamment évoqué le départ de l’enseigne « de la Grande-Bretagne, de l’Irlande, de la République Tchèque, et de la Finlande ». ERA va en revanche investir le marché turc qui présente de belles perspectives selon François Gagnon.

Le réseau devrait également demeurer dans la péninsule ibérique où les conséquences de la crise devraient être durables, particulièrement concernant le secteur de l’immobilier. Comme l’évoque le responsable local de l’enseigne, Orlando Gonzalez. Selon lui, « En Espagne, les prix ont tellement augmenté qu’il faudra six à dix ans pour absorber le stock des 600 000 logements qui n’ont pas trouvé preneur ».

Un taux de transactions en berne voire en chute libre

Le volume de transactions connait une baisse persistante et inégale selon les pays. La Grèce est particulièrement touchée et devrait, selon le groupe immobilier, connaitre une diminution du nombre de transactions de l’ordre de 52% sur l’année 2012. L’Irlande, le Portugal et les Pays Bas devraient eux connaitre une diminution moindre, mais tout de même évocatrice, de 13% pour l’Irlande à 9% pour les Pays Bas. Un recul estimé à 3% pour la Belgique et 2% pour la République Tchèque.

Les pays européens qui devraient tirer leur épingle du jeu sont : l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse dont le nombre de transactions restent stable voire pourraient légèrement augmenter ; Le Luxembourg et la Bulgarie qui devraient connaitre une hausse avoisinant les 5% ; et la Suède qui envisage une hausse de 9%.

Des prix qui se maintiennent

Mise à part une baisse des prix, entre le dernier trimestre 2011 et le premier 2012, de quelque 10% pour le Portugal et de 5% pour l’Irlande, dans l’ensemble des pays européens la tendance est à la stabilité avec des baisses inférieures à 3%, voire des hausses de prix pour certains Etats. En ce qui concerne les capitales, les prix subissent une baisse constante.

L’ensemble de cette analyse du marché européen et notamment des focus sur certains pays est à consulter sur le site de l’enseigne, dans sa rubrique actualité.

Benjamin Thomas, Toute la Franchise©


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top