logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

Le président d’ERA Immobilier dénonce la réforme du droit à construire

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Pour François Gagnon, président pour la France et l’Europe du réseau d’agences immobilières franchisé ERA Immobilier, les propos du président de la République, Nicolas Sarkozy, sur la réforme du droit à construire n’est qu’un « effet d’annonce ».

La réforme en question doit permettre aux constructeurs, sur les trois prochaines années, d’augmenter la surface des bâtiments jusqu’à 30%. Pour Nicolas Sarkozy, cette mesure doit booster le secteur du bâtiment tout en augmentant considérablement le parc de logement français entrainant du même coup une diminution du prix de l’immobilier.

Pour François Gagnon, cette mesure n’est que poudre aux yeux destinée à faire passer la hausse de la TVA. Il indique que « le Président cherche à faire avaler la pilule de la hausse de la TVA, avec une mesure positive qui ne coûte pas un euro à l'Etat et qui n'aura donc aucun impact sur la dette. »

Le président du réseau ERA Immobilier admet que cette mesure « va aider le secteur du bâtiment que la disparition annoncée au 31 décembre du dispositif Scellier inquiétait beaucoup ».

Mais il met fortement en doute son efficacité sur la baisse des prix. Il estime que le manque de logement en France est tellement important qu’il faudrait bien plus longtemps pour qu’une telle mesure soit réellement efficace.

Il ajoute qu’en milieu urbain, le réel problème concerne le foncier disponible, déplorant que « celui-ci ne va pas augmenter d'un coup de baguette magique ». Enfin il déclare que les promoteurs travaillent sur des projets lancés depuis plusieurs mois, voire années, mettant en avant la difficulté d’y adjoindre un nouvel étage ou bâtiment.

François Gagnon résume son argumentaire de manière simple et directe : « Bref, pour le Français qui cherche aujourd'hui à acheter ou à louer un logement, la mesure ne va pas changer grand-chose. » Démontrant ainsi clairement son scepticisme quant au bien-fondé d’une telle réforme.

Benjamin Thomas, Toute la Franchise ©


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top