logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

Le réseau Ecolave® réaffirme sa position sur le secteur de l’esthétisme automobile

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Avec l’ouverture d’un 2e centre esthétique automobile, le réseau Ecolave® entend bien réaffirmer son implantation dans ce secteur. L’enseigne était en effet jusqu’à maintenant principalement connue sur le marché du lavage écologique. L’ouverture d’un premier centre esthétique, en juin dernier, en Ile de France, puis de celui de Brest, il y a quelques jours, prouve que le réseau veut s’implanter durablement dans l’esthétisme automobile.


Une palette de prestations plus large


Ecolave® est désormais en mesure d’offrir une gamme de prestations plus large que le lavage sans eau : rénovation des phares, rénovation des tissus ou traitement des intérieurs de véhicules pour éliminer les odeurs font partie des services proposés. Que les clients disposent d’une voiture, d’un deux-roues ou d’un autocar, les franchisés Ecolave® sont à même de répondre à tous leurs besoins.

Avec Ecolave®, la franchise évolue et s’adapte

Outre son concept à proprement parlé, tout l’attrait de la franchise Ecolave® réside dans les possibilités d’évolution qui sont offertes. C’est d’abord dans une unité mobile que le franchisé démarre son activité. Aucun local n’est donc nécessaire, ce qui limite les coûts d’installation. Un centre esthétique peut ensuite être ouvert, au bout de 12 mois d’exploitation, en fonction du potentiel économique.

Ces centres esthétiques présentent l’avantage de répondre aux attentes de la clientèle des centre-ville, où les interventions sur site sont parfois compliquées. C’est aussi l’occasion d’attirer de nouveaux clients, comme les vendeurs de véhicules d’occasion, qui n’ont pas toujours d’ateliers spécifiques pour préparer les véhicules.

Une belle réussite pour le franchisé de Brest

Deux points qui ont poussé Jean-Jacques Picard, franchisé Ecolave à Brest, à ouvrir son centre esthétique : il a ainsi gagné en clientèle, « notamment [au niveau des] particuliers qui peuvent laisser leur véhicule en toute tranquillité et le récupérer entièrement rénové après leur passage en ville ».

Depuis son intégration dans le réseau, il y a deux ans, il est l’un de ceux qui réalisent les meilleurs chiffres d’affaires. Prévoyant 130.000 € HT de chiffre d’affaires pour l’an prochain, il envisage déjà d’embaucher un quatrième salarié. Une belle réussite à laquelle Jean-Jacques Picard a cru dès son entrée dans le réseau.

Sandrine Cazan, Toute La Franchise ©


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top