logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les articles de ce réseau

La franchise de garde d'enfants est inquiète du projet Baroin

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Babychou Services spécialiste de la garde d'enfants
à domicile de 0 à 12 ans très inquiet du projet Baroin


Suite à l'annonce du projet Baroin sur la suppression des allègements de charges patronales pour les stuctures employeurs du secteur des services à la personne (SAP), Claire Lanneau, fondatrice de Babychou Services, réseau national de 30 agences dédié à la garde d'enfants à domicile, dénonce la grave mise en péril que ce projet représente pour les emplois du secteur des SAP.

Le projet Baroin = destruction d'un grand nombre d'emplois du secteur des SAP « Depuis 1998, nous avons constitué un réseau de 30 agences dédié à la garde d'enfants à domicile et créé ainsi plusieurs milliers d'emplois dans le secteur des SAP. De plus, le nombre d'emplois que nous créons chaque année connaît une croissance exponentielle : en 2010, il atteint près de 1 000 embauches. », explique Claire Lanneau.
« Supprimer les allègements de charges patronales pour les structures employeurs du secteur des SAP et l'abattement de 15 points pour l'emploi d'un salarié à domicile, c'est détruire au moins 30 % de nos emplois réguliers. », déplore Claire Lanneau.

Le projet Baroin = rendre inaccessible l'accès à des services de garde d'enfants à domicile de qualité quand l'offre de garde collective demeure largement insuffisante « La deuxième conséquence directe du projet Baroin est l'augmentation d'au moins 20 % des tarifs de nos prestations. Cette hausse rendrait inaccessible l'accès à nos services par l'immense majorité de nos clients parents, pour lesquels, rappelons-le, il s'agit d'un besoin prioritaire et non d'une prestation de confort. », indique Claire Lanneau. « En effet, à l'heure où le nombre de places en crèches reste largement insuffisant, les parents ont plus que jamais besoin de nos services. », déclare Claire Lanneau.

Le projet Baroin = retour massif du travail au noir pour un secteur en pleine voie de professionnalisation « Nous contribuons grandement à la professionnalisation du secteur : tous nos intervenants sont expérimentés et diplômés et suivent des parcours de formation continue adaptés. Nous
sommes engagés dans une démarche de certification favorisant l'encadrement et le suivi de ces intervenants auxquels nous avons donné un véritable statut et une reconnaissance sociale. », indique Claire Lanneau. « La troisième conséquence du projet Baroin, inévitable, est le retour en force du travail au noir, avec tout ce que cela implique : manque à gagner en termes de cotisations, non respect des règles essentielles du droit du travail par les parents, qualité de prestations en baisse, etc. », constate Claire Lanneau.

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

DERNIERS ARTICLES DU RESEAU BABYCHOU Services

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de cette enseigne
en détail

Voir tous les articles

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top