Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection

Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette

Réseaux sociaux : 80 % des internautes français convertis !

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus

 Le 24 juin dernier, l’institut Médiamétrie publiait les résultats de la troisième vague de son étudesur les réseaux sociaux en France. Cette étude annuelle démontre que désormais 80 % des internautes Français sont inscrits à un réseau social. Une audience en or pour les réseaux de franchise ?

A l'heure où les marques cherchent à créer des liens de connivence avec leurs clients, la question de savoir s'il faut ou non développer des pages sur les réseaux sociaux ne semble plus vraiment se poser ! Et de fait, selon les résultats de l'étude publiée le 24 juin dernier par Médiamétrie sur les réseaux sociaux en France, 80 % des internautes français sont désormais inscrits à un réseau social. Une porte d'entrée massive pour la promotion des réseaux de franchise à n'en pas douter...

Certes, mais attention toutefois : selon les chiffres Médiamétrie, les choses ne sont pas si simples que ça ! En effet, si le réseau social est un outil de partage, ce partage a essentiellement des visées strictement personnelles ou strictement professionnelles selon la catégorie de réseaux utilisée. En d'autres termes, la marque commerciale y est invitée mais elle n'y est pas forcément la priorité. Une nuance qui a son importance bien sûr dans le déploiement des supports sur ce type d'outils !

32 millions de Français sur les réseaux sociaux

Selon les chiffres Médiamétrie, en 2013, 80 % d’internautes sont membres d'un réseau social en France. Cela représente près de 32 millions d’inscrits, soit 2 millions de plus en 1 an, « une progression encore supérieure à celle de l’an dernier où l’on avait déjà gagné 1,6 million d’adeptes ». En France, Facebook reste, et de loin, le plus populaire avec une notoriété record de 93 %, mais selon Médiamétrie, d'autres réseaux continuent à s'étoffer comme notamment Twitter, Google + et LinkedIn. Ainsi, « Twitter progresse encore cette année de 5 points : 1 internaute sur 5 y est désormais inscrit ».

Google + enregistre également une progression du même niveau (+ 5 %) avec près d’un internaute sur 5 inscrit. LinkedIn, le réseau social professionnel progresse aussi, et rassemble désormais plus d’un internaute sur 8. Médiamétrie note également pour cette année l'émergence de « nouveaux réseaux dédiés à la photo ou la vidéo parmi lesquels Instagram qui compte déjà 5 % d’internautes adeptes. » Globalement, les internautes français sont inscrits en moyenne à 2 sites différents. 10 % des internautes cumulent 4 inscriptions sur des réseaux différents.

Que font les Français sur les réseaux sociaux ?

Comme le souligne Médiamétrie, chaque réseau a sa personnalité propre et son usage propre. Médiamétrie parle ainsi de « sphère particulière », plus orientée amicale et familiale pour Facebook « plus de 9 membres sur 10 sont en contact avec des amis, et plus de 8 sur 10 avec des parents » par exemple. Twitter quant à lui est plus utilisé pour suivre les personnalités et les marques : « plus des 2/3 des inscrits le font ».

De leurs côtés, les réseaux comme LinkedIn et Viadeo sont utilisés pour les relations professionnelles, tandis que Google +, la sphère est plus diluée. Ces quelques chiffres démontrent que Facebook, contrairement à ce que l'on pourrait penser, n'est pas forcément le meilleur support pour faire de la promotion de connivence d'une marque. Ceci étant, comme le souligne Médiamétrie, les choses changent vite. « Les membres des réseaux suivent de plus en plus de marques. Sur Facebook, Google + et Twitter, ils en suivent une de plus qu’il y a un an sur chacun des 3 sites. » Sur Twitter, près d’un inscrit sur 3 suit plus de 11 marques, contre 1 sur 5 il y a un an.

Les marques les plus suivies tous réseaux confondus évoluent dans les univers de la mode, des cosmétiques puis l’alimentaire et les boissons.

Quel impact pour les marques ?

Si selon Médiamétrie, « près d’un liker ou follower sur 5 consomme davantage les produits de la marque depuis qu’il est informé de son actualité » l'institut note que plus encore que les ventes, « la vitrine sociale permet aussi de plus en plus aux marques de se faire connaître ou lorsqu’elles sont déjà connues, d’améliorer leur image. »

Cette analyse peut être complétée par celle réalisée par l’étude TNS Sofres-Top Com Corporate Business sur « Advocacy et Réseaux Sociaux » réalisée en février dernier. Dans cette étude, qui a porté sur un panel de 26 grandes marques-entreprises françaises, les auteurs dressent 7 constats qu'il est intéressant de connaître pour soigner sa e-réputation quand on est un réseau de franchise.

  • Premier constat : L'avis des internautes sur les réseaux sociaux (l'advocacy) est un phénomène massif puisque 87 % des Français se sont exprimés sur au moins une des 26 marques-entreprises au cours des derniers mois. « En moyenne, chaque marque a été vantée ou critiquée par environ un Français sur 5. »
  • Deuxième constat qui relativise le premier, les Français s'expriment 3 fois plus sur les marques en parlant à son entourage que sur le web. En moyenne, chaque marque a été évoquée par 10 millions de Français dans des conversations avec leur entourage, et par 3,3 millions sur le web. Selon Muriel Humbertjean, DGA de TNS Sofres qui a piloté l'étude : « les médias sociaux ne sont que le miroir d'un bouche-à-oreille qui existait, mais qu'on observait rarement auparavant. Il ne reflète pas la réalité de l'image d'une entreprise à un moment donné, mais permet d'observer les dynamiques ».
  • Troisième constat : Les marques dont on parle le plus sont celles des services du quotidien (Orange, Free, Leclerc, La Poste, Carrefour, la SNCF, SFR, Renault, EDF, et la Banque Postale).
  • Quatrième constat : Les principaux sujets évoqués sont ceux qui suscitent le plus l'intérêt, ou qui agacent le plus. « La qualité des produits et services, les prix, la façon dont la marque traite ses clients, les nouveaux produits ou services, la fiabilité de la parole et des promesses, puis les points de contact avec la marque (publicité et lieu de vente). »
  • Cinquième constat : La tonalité du « buzz est plutôt favorable aux marques » : Globalement se constat va dans le sens « sympathique » de l'échange de bons plans plutôt que dans le sens critique.
  • Sixième constat : Selon les secteurs, les marques peinent plus ou moins à se différencier. « Dans la banque ou dans les transports, il existe d'importantes différences d'une marque à l'autre, tant dans le volume des propos que dans leur nature. Dans la grande consommation en revanche, le buzz suscité par des marques comme Danone, Nestlé ou L'Oréal est très similaire. »
  • Enfin, septième et dernier constat : Le corporate ne crée pas le buzz ! « Les dimensions corporate / RSE font l'objet d'un buzz beaucoup plus limité que les aspects commerciaux, et sont plus souvent critiques qu'élogieuses : les prises de position citoyennes, voire militantes, mobilisent moins de monde que l'échange de bons plans. »

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise ©

• L'étude Médiamétrie a été conduite par Internet auprès d'un échantillon de 3 019 internautes âgés de 13 ans et plus.
• L'étude TNS-Sofres a été réalisée online en janvier 2013 pour le TOP/COM/2013 auprès de 1000 internautes français représentatifs de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, portant sur 26 grandes marques-entreprises françaises.

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Top 5 des actualités des franchises qui vous ont le plus intéressés cette semaine

Article publié le 06/02/2016

Emploi de stagiaires : les règles à suivre pour le chef d’entreprise

Article publié le 05/02/2016

Bons marchés, suivis par un tuteur et prêts à s’adapter, les stagiaires représentent souvent une main d’œuvre de choix pour les chefs d’entreprise.

Pour réussir, changez votre business model au bon moment

Article publié le 01/02/2016

Modifier son concept d’origine et réorienter son business-model en cours de route, de nombreuses entreprises sont amenées à le faire par nécessité ou pour survivre tout simplement.

Fiscalité des entreprises : allègement de plus de 33 milliards d'euros en 2016

Article publié le 26/01/2016

Les baisses de charges ne sont que l'une des facettes des mesures décidées en fin d'année dernière

Les Français et le magasin de demain

Article publié le 23/01/2016

En 2030, les Français anticipent un commerce majoritairement connecté, où les caisses auront disparues

Tendances business 2016 : les secteurs à surveiller

Article publié le 20/01/2016

Que l'on soit un investisseur avec des millions en poche ou simplement un créateur d'entreprise qui rêve de se lancer en franchise, la question mérite d'être posée.

Loi Rebsamen sur la DUP : ce qui va changer

Article publié le 19/01/2016

Concrètement, qu’est-ce que cela va changer pour les PME inclues dans ces dispositions ? Réponse dans la suitei.

Attentats du 13 novembre : un impact sur la consommation ?

Article publié le 18/01/2016

Force est de constater que les habitudes de consommation des Français, et surtout des Parisiens, ont changé. Doit-on s'attendre à une baisse significative de la consommation pour les fêtes et au-delà ? Enquête.

L'APCE se modernise et devient l'Agence France Entrepreneur

Article publié le 15/01/2016

L'Agence pour la création d'entreprise (APCE), agence gouvernementale à but non lucratif, vient de connaître une sérieuse mutation. Elle évolue et devient aujourd’hui l’Agence France Entrepreneur.

Franchiseur : quel est son rôle ?

Article publié le 13/01/2016

Devenir franchisé, c'est profiter d'un concept qui a fait ses preuves pour démultiplier les chances de succès de son entreprise. Mais en rejoignant un réseau, vous pourrez compter sur de nombreux autres services de la part de votre franchiseur.

Menu Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection