Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection

Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette

Les soldes en franchise

Comment s'appliquent les soldes dans un réseau de franchise ?

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus

Les soldes en franchiseQuand on se lance dans le monde de la franchise, on profite de certains avantages et on doit se soumettre à certaines contraintes. Ce constat est valable à tous les niveaux : aménagement, produits, prix, etc. Et pour les soldes, comment ça marche ? Découvrez ici quelques points concernant les soldes dans leur généralité et dans le cadre particulier de la franchise.

Comment fonctionnent les soldes ?

Les règles générales

Chaque fin de saison, les magasins peuvent profiter des périodes de soldes pour écouler les produits qu’ils n’ont pas vendus en les mettant au rabais. En France, on peut distinguer deux périodes de soldes : les soldes d’hiver qui ont lieu en janvier et les soldes d’été qui se déroulent généralement aux mois de juin et juillet. Dans tous les cas, les dates de ces soldes fixes sont définies par les préfets pour chaque département. En plus de ces soldes saisonniers qui s’étendent sur 5 semaines chacun, les boutiques peuvent profiter de 2 semaines supplémentaires par an et sont libres d’en fixer les dates. Ces soldes, dits flottants, peuvent être prévus à n’importe quel moment de l’année, pourvu qu’elles respectent les conditions suivantes :

  • Il doit il y avoir au moins 1 mois de décalage entre la fin des soldes flottants et le début des soldes fixes ;
  • Il est nécessaire de déclarer ses périodes de soldes flottants au moins 1 mois avant que celles-ci ne débutent.

Finalement, les chiffres concernant les soldes libres sont plutôt simples à retenir. Ce qui pose un peu plus problème c’est l’identification de ces 2 semaines de soldes flottants puisque les consommateurs n’arrivent pas toujours à voir la différence entre soldes libres et promotions. En effet, en plus des soldes libres, les commerçants sont autorisés à faire des promotions sur leurs produits et à déstocker leurs invendus grâce à des opérations particulières. Les soldes libres ont donc du mal à faire l’unanimité et chaque année, les déclarations de soldes flottants diminuent. Nombreux sont les commerçants qui préféreraient revenir à l’ancien modèle des soldes qui prévoyait toujours 2 périodes fixes mais composées chacune de 6 semaines au lieu de 5.

En franchise

Pour les soldes fixes, les franchises sont soumises aux mêmes règles que les commerçants indépendants. Et en principe, les soldes flottants de chaque enseigne sont choisis pour le réseau tout entier. Comme on l’a vu, les soldes libres ne mettent pas tout le monde d’accord mais il faut savoir qu’ils s’avèrent tout de même plu profitables aux franchises qu’aux indépendants.

En effet, de la même manière qu’une franchise profite de la notoriété et de l’image d’une marque, elle profite aussi de sa communication, période de soldes y compris. Il s’agit de l’un des nombreux avantages de la franchise. Toute la publicité est gérée en amont par la tête du réseau, le franchiseur. Le but est d’unifier le réseau et de créer une certaine homogénéité.

Les réseaux de franchise, et plus particulièrement les plus importants, ont les moyens de communiquer sur leurs soldes (les frais sont remboursés par les rétributions versées par les franchisés). La communication sur les soldes réalisés par les franchises a donc plus de chances d’avoir de l’impact sur les consommateurs. D’ailleurs, les gros réseaux font des soldes de véritables évènements commerciaux et prévoient tout, et ce des mois à l’avance. Il s’est même avéré que certaines marques faisaient entrer dans leurs points de vente des produits de moindre de qualité spécialement pour les soldes, mais un mois avant celles-ci pour rester dans le cadre de la loi. Ce type de pratique est surtout identifiable dans le secteur de l’habillement. D’ailleurs, les vêtements sont les produits qui sont les plus populaires au moment des soldes. L’industrie de l’habillement récupère ainsi plus des ¾ du chiffre d’affaires réalisé pendant les soldes.

Les règles concernant les prix pendant les soldes

Tous les produits ne peuvent pas être mis en solde. Enfin presque. La principale règle consiste à proposer en solde uniquement des articles qui sont déjà présents dans le magasin depuis au moins 1 mois. De plus, tout doit être mis en œuvre pour ne pas brouiller le consommateur. Les articles soldés doivent être séparés des articles non-soldés et la réduction doit être clairement identifiée grâce au prix d’origine qui se doit d’être barré à côté du prix soldé. Et si les produits soldés ne peuvent être ni repris, ni échangés, tout doit être clairement précisé sur les supports de communication de l’enseigne.

Si vous travaillez en franchise, les règles d’aménagement et de merchandising pendant les soldes doivent être définies dans le contrat de franchise car pour conserver une image de marque homogène il est préférable que tous les points de vente agissent de la même manière. Si vous voulez devenir franchisé, ne vous inquiétez pas, votre franchiseur vous accompagnera et vous indiquera la marche à suivre. En fonction de l’enseigne que vous choisirez, vous vous verrez peut-être même remettre des meubles ou accessoires particuliers pour les périodes des soldes. De même pour les prix, il n’est pas rare que les franchisés reçoivent des directives sur les produits à solder et sur les remises à effectuer. Mais encore une fois, toutes les enseignes ne fonctionnent pas de la même manière et il convient de voir quelles sont les règles en vigueur dans le contrat. De plus, étant donné que la franchise est juridiquement indépendante du franchiseur, ce dernier ne peut, en principe, pas fixer les prix à la place de ses franchisés, mais a plutôt un rôle de conseil à ce niveau-là.

Des soldes pour vendre mieux ?

On le sait, le pouvoir d’achat des Français a diminué et nombreux sont ceux qui attendent les soldes pour se faire plaisir ou tout simplement pour acquérir des équipements qui sont hors de leurs moyens en périodes hors soldes. L’un des secteurs qui a trainé du pied en 2012 est celui du textile. Les acteurs du secteur attendaient donc les soldes d’hiver 2013 avec impatience, en espérant que celles-ci leur permettent de rattraper les parts perdues. Quoi qu’il en soit, tous les Français ne semblent pas trouver leur compte dans les soldes et plus d’1/3 affirment que ceux-ci « ne servent plus à rien » (données 2012 issues d’une étude réalisée par l’institut de sondage BVA). Seuls les chiffres à la fin des soldes pourront donc nous indiquer leur impact sur les résultats des entreprises dont la santé a été fragile en 2012.

Pour certaines entreprises qui travaillent en flux tendus et qui n’ont donc pas vraiment de stocks, les soldes ne présentent pas un accroissement d’activité particulier. Le constat est le même pour les sociétés qui vendent des produits de haute technologie par exemple car les produits peuvent devenir obsolètes avant la période de solde.

Comme vous l’aurez compris, les soldes sont soumises à certaines règles dont on ne peut échapper, que l’on travaille de manière indépendante ou en franchise. Mais quand on fait partie d’un réseau, d’autres contraintes peuvent venir s’ajouter en fonction de l’enseigne et, au contraire, d’autres éléments comme la communication peuvent être particulièrement avantageux. Si vous êtes franchiseur vous avez donc tout intérêt à définir les règles applicables en périodes de soldes pour vos franchisés, et si vous êtes franchisé il convient de bien analyser votre contrat pour prendre connaissance des points prévus par l’enseigne.

Rédaction Toute La Franchise©

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Les robots investissent les points de vente : une tendance qui se précise

Article publié le 08/02/2016

Ils s’appellent NAO, Pepper et Romeo. Eux, ce sont des robots humanoïdes, créés pour communiquer avec les humains par la voix, le toucher et l'expression du visage

Top 5 des actualités des franchises qui vous ont le plus intéressés cette semaine

Article publié le 06/02/2016

Emploi de stagiaires : les règles à suivre pour le chef d’entreprise

Article publié le 05/02/2016

Bons marchés, suivis par un tuteur et prêts à s’adapter, les stagiaires représentent souvent une main d’œuvre de choix pour les chefs d’entreprise.

Pour réussir, changez votre business model au bon moment

Article publié le 01/02/2016

Modifier son concept d’origine et réorienter son business-model en cours de route, de nombreuses entreprises sont amenées à le faire par nécessité ou pour survivre tout simplement.

Fiscalité des entreprises : allègement de plus de 33 milliards d'euros en 2016

Article publié le 26/01/2016

Les baisses de charges ne sont que l'une des facettes des mesures décidées en fin d'année dernière

Les Français et le magasin de demain

Article publié le 23/01/2016

En 2030, les Français anticipent un commerce majoritairement connecté, où les caisses auront disparues

Tendances business 2016 : les secteurs à surveiller

Article publié le 20/01/2016

Que l'on soit un investisseur avec des millions en poche ou simplement un créateur d'entreprise qui rêve de se lancer en franchise, la question mérite d'être posée.

Loi Rebsamen sur la DUP : ce qui va changer

Article publié le 19/01/2016

Concrètement, qu’est-ce que cela va changer pour les PME inclues dans ces dispositions ? Réponse dans la suitei.

Attentats du 13 novembre : un impact sur la consommation ?

Article publié le 18/01/2016

Force est de constater que les habitudes de consommation des Français, et surtout des Parisiens, ont changé. Doit-on s'attendre à une baisse significative de la consommation pour les fêtes et au-delà ? Enquête.

L'APCE se modernise et devient l'Agence France Entrepreneur

Article publié le 15/01/2016

L'Agence pour la création d'entreprise (APCE), agence gouvernementale à but non lucratif, vient de connaître une sérieuse mutation. Elle évolue et devient aujourd’hui l’Agence France Entrepreneur.

Menu Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection