Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Trouver des locaux pour monter sa franchise, le nerf de la guerre !

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Pour ouvrir une affaire en franchise et à plus forte raison lorsqu'il s'agit d'un commerce, la recherche de locaux adaptés à son activité est une étape cruciale. Comment trouver ? Le franchiseur a-t-il son mot à dire ? Le franchisé peut-il espérer de l'aide de la part du franchiseur ? Quelques éléments de réponse.

Vous êtes décidé à ouvrir un commerce en franchise ? Une fois le type de franchise défini, et le choix du franchiseur effectué, l'étape la plus importante pour le créateur est de trouver l'emplacement idéal pour ouvrir son commerce. La recherche de locaux est stratégique. Elle répond à de nombreux critères divers qui dépendent d'une part du type d'activité mais aussi des besoins définis par le franchiseur pour reproduire dans des conditions optimales le concept de la franchise, de la concurrence sur la ville choisie, du potentiel de clients, du prix du droit au bail... Dans tous les cas, la recherche du local idéal sera réalisée en amont de l'étude de marché pour mieux définir les contraintes de recherche. Cette étude de marché peut comprendre des études de géomarketing, mais avant tout elle doit s'appuyer sur une enquête de terrain du voisinage.

Un emplacement idéal

L'emplacement idéal pour une franchise est bien bordé par le concept original et le retour d'expérience du franchiseur. Pour des questions de cohérence d'image de la marque notamment mais aussi de respect du concept, la définition du local est très précise. En terme de situation, le concept peut demander une rue passante en centre-ville ou une galerie commerciale, mais cela n'est pas toujours une obligation. Selon l'activité et les besoins en terme de surface, le local choisi peut tout aussi bien être reproductible dans une zone commerciale de périphérie ou un lieu excentré.

De manière générale, plus le concept est concurrentiel plus il doit être implanté dans un endroit fréquenté, au plus près possible des enseignes concurrentes (ex : magasin d'habillement, franchise de fleuriste...). Si l'activité est rare et spécifique et qu'elle répond à des besoins très particuliers, les clients seront plus facilement enclins à faire quelques kilomètres de plus pour rejoindre la périphérie. L'activité de la franchise est donc on le voit déterminante, mais elle n'est pas le seul critère pour juger d'une implantation idéale. En effet, la surface commerciale, la surface de stockage, la nécessité ou non de disposer d'une vitrine, etc pour reproduire le concept déterminent également grandement le type de local à chercher. Pour éviter les impairs, le mieux est d'essayer de coller au mieux au cahier des charges du concept.

Une fois qu'un premier tour d'horizon des possibilités offertes sur une ville est fait, le choix final doit être passé au feu d'une étude de marché très rigoureuse. Sont notamment à prendre en compte : la concurrence directe de franchises dans le même secteur d'activité, l'attractivité des enseignes proches, la présence de parking ou non, le coût du droit au bail et le prix de la location. Ainsi, lorsque le local visé est un emplacement N°1 en plein cœur d'un centre-ville, l'étude de l'environnement commercial direct pourra déterminer le potentiel de clients. La présence d'enseignes directement concurrentes pourra être un atout dans certains cas alors que d'en d'autres elle pourra constituer un handicap. Sachant que les emplacements N°1 ou N°1 bis sont rares et très onéreux, il convient de déterminer si le jeu en vaut la chandelle en terme de chiffre d'affaires par rapport à un local moins bien placé mais moins cher. Dans la majorité des cas, le concept précise le pourcentage maximum du prix du loyer par rapport au chiffre d'affaires. Selon l'activité ce pourcentage oscille entre 5 et 10% du chiffre d’affaires.

Le franchiseur a-t-il son mot à dire ?


La recherche de l'emplacement pour l'ouverture d'une franchise est avant tout réalisée par le futur franchisé. Le franchiseur peut l'assister dans cette tâche délicate mais en aucun cas il ne va se substituer au franchisé pour mener la prospection immobilière sur le site. Lorsque le franchisé a réalisé un premier tour d'horizon sur sa ville et qu'il a identifié plusieurs lieux possibles, il soumet le résultat de sa recherche au franchiseur. Ce dernier va confronter les qualités et les contraintes de chaque proposition. Il vérifiera si les locaux trouvés répondent aux termes du cahier des charges de la franchise (lieu passant, lieu en périphérie, surface mini et maxi, vitrine de x mètres linéaires, pièces de stockage...).

Lorsque plusieurs locaux rentrent dans les critères définis par le cahier des charges, le franchiseur saura orienter le franchisé vers le meilleur emplacement pour reproduire le concept dans les meilleures conditions. Lorsque les locaux trouvés ne correspondent pas aux critères du cahier des charges, le franchiseur peut opposer son véto à l'ouverture d'une nouvelle franchise. De manière générale, l'avis du franchiseur doit être considéré comme une aide étayée par des expériences réussies et non comme une contrainte. Seul le franchiseur sait exactement quels sont les ingrédients participant au succès à l'ouverture d'une nouvelle franchise.

Globalement, la plupart des franchiseurs proposent aux nouveaux franchisés une assistance juridique et technique en accompagnement de la recherche. Mieux rodé aux arcanes des droits au bail, le franchiseur amène le plus souvent son expérience au franchisé pour lui éviter de tomber dans les pièges classiques. Globalement, le temps moyen entre la décision d'ouvrir un commerce en franchise et la signature du droit au bail ou du contrat de location avoisine les 6 mois. Dans la majorité des cas, les grands franchiseurs disposent d'un service dédié à la recherche et à l'assistance à l'implantation des nouveaux franchisés.

Des accords sont parfois signés au niveau national avec des réseaux d'agences immobilières spécialisées dans les locaux commerciaux. Ces alliances permettent à certains franchiseurs de disposer de locaux réservés sur certaines villes stratégiques de développement. La tâche du futur franchisé n'en est alors que plus facile... Mais attention, le bail doit toujours être rédigé au nom du franchisé ! Dans le cas contraire, le franchisé est captif ! Le droit au bail doit lui appartenir en propre pour pouvoir espérer revendre son fonds de commerce associé à la poursuite de l'activité ou non avec le même franchiseur.


Dominique, Journaliste toute-la-franchise.com ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !