Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Franchise épicerie fine : Quelles sont les tendances en 2018 ?

Des concepts incontournables et innovants

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

L’engouement indéniable des français pour les produits du terroir et pour la gastronomie explique en grande partie le succès notable de l’épicerie fine. Plébiscitées par les consommateurs à la recherche de spécialités locales et de produits de qualité supérieure, voire de luxe, ces boutiques ont, de plus, l’avantage de proposer des conseils personnalisés, un service auquel la clientèle n’est jamais insensible. Vous souhaitez vous aussi profiter de la tendance et vous lancer dans la franchise epicerie fine ? Nous vous proposons de faire sans plus attendre le point sur les grandes tendances de 2018 mais également sur les réseaux à suivre de près au cours des prochains mois !

qualité et nouveaux concepts à succès pour les enseignes franchisées d'épicerie finesLes tendances de 2018

Quels sont les principaux acteurs du marché en 2018 ? Quels sont les produits phares du moment ou les modes à adopter ? Épicerie fine et vente en ligne sont-elles inexorablement liées ? Nous essayons de répondre à vos questions ! 
 

L’épicerie fine : ses grands classiques

Qu’elle soit salée ou sucrée, en 2018, l’épicerie fine continue de prendre 1001 visages et est alors plus que jamais susceptible de séduire des consommateurs variés. Les produits d’épicerie dits « secs », tels que les épices, les aromates, les huiles, les thés et cafés restent évidemment des incontournables mais sont désormais suivis de près par les produits frais  (charcuteries, fromages, saumons et cie), les boissons comme le vin et, bien entendu, par les produits de luxe comme le foie gras et le caviar. Certaines enseignes font quant à elles le choix malin de miser sur les douceurs et notamment, sur le chocolat. D’autres s’axent plus volontiers sur les produits bio. Néanmoins, ce sont les produits du terroir/locaux qui restent les références phares et qui sont actuellement les plus recherchés. 
 

Les principaux acteurs du marché 

Aujourd’hui, les boutiques d’épicerie fine ont le vent en poupe. Les français sont en effet de plus en plus nombreux à privilégier les achats dans les commerces de proximité, une habitude qui a évidemment son importance dans l’essor des épiceries fines. Depuis quelques années, les commerçants doivent néanmoins composer avec des concurrentes de taille, soit les grandes surfaces alimentaires. Toujours très présentes dans le quotidien des consommateurs, ces dernières ont l’avantage de pouvoir proposer des tarifs particulièrement attractifs. Si les produits gourmets ou de luxe qu’elles proposent ne bénéficient évidemment pas de la même réputation auprès des consommateurs les plus exigeants, elles séduisent ceux qui recherchent plus de qualité au quotidien mais qui n’ont pas forcément envie d’aller en boutique spécialisée. 
 

Épicerie et web : la question de la vente en ligne

On le sait : les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se laisser tenter par le e-commerce. En France, nous serions même près de 36 millions de cyberacheteurs ! Moralité ? Pour exister sur le long terme et s’imposer durablement sur le marché, épicerie fine doit désormais rimer avec achats en ligne. 
Qu’ils soient développés par des marques disposant de boutiques physiques ou qu’ils soient créés par des enseignes uniquement présentes en ligne, les sites d’épicerie fine pullulent sur la toile et font désormais partie des valeurs sûres pour les consommateurs. Plus qu’une vitrine particulièrement efficace, les e-boutiques permettent aussi de diversifier les références et donc, de proposer toujours plus de produits et toujours plus de diversité aux acheteurs. Si tout spécialiste de l’épicerie fine peut évidemment proposer son propre site internet, l’intérêt de rejoindre une enseigne franchisée peut en partie résider dans cet avantage-là : les grands réseaux possèdent généralement des sites attractifs, modernes, souvent actualisés et d’autant plus susceptibles d’attirer les internautes en quête d’un cadeau ou d’un plaisir à s’offrir.  
 

Les réseaux à suivre en 2018

Ils font les tendances et renouvellent constamment leur approche de l’épicerie fine afin de séduire les consommateurs : les réseaux spécialisés dans l’épicerie fine se partagent un même marché mais ont tous leurs particularités ! Autant d’informations à connaître avant de les rejoindre !
 

Les incontournables de l’épicerie fine

Si les réseaux sont multiples sur le marché de l’épicerie fine, certains incontournables restent sur le devant de la scène et ce, quelle que soit la tendance. Possédée par le groupe MVVH, l’enseigne Comtesse du Barry en est l’exemple le plus criant. Spécialisée dans la fabrication de produits gastronomiques du Sud-Ouest, elle a su associer des produits très classiques, issus du terroir français, avec une image moderne et résolument sophistiquée. Un pari réussi si l’on en croit son succès auprès des consommateurs de tous âges ! Pour rejoindre le réseau et profiter de cette belle notoriété, les candidats devront justifier d’un apport personnel de 50 000 € et s’acquitter de droits d’entrée s’élevant à 14 000 €.
L’enseigne Poivre & Miel a elle aussi des atouts notables, autant de qualités qui lui permettent de rester sur le devant de la scène. Son atout ? La grande variété de ses produits et son salon de thé ! Conviviales, les boutiques permettent de découvrir les produits sur place, le temps d’une pause gourmande particulièrement agréable. Très moderne, le réseau est accessible contre un apport personnel de 100 000 €. Des droits d’entrée de 15 000 € seront également à inclure dans le budget de lancement. 
Le réseau Cofféa fait indéniablement partie des enseignes à suivre durant l’année 2018. En tant que grande spécialiste du thé, du café mais également des gourmandises variées et des produits d’épicerie fine, l’enseigne compte aujourd’hui plus de 50 implantations sur le territoire français et continue de s’imposer auprès d’une clientèle de plus en plus nombreuse. 
 

Douceurs et gourmandises : les enseignes à découvrir

Vous souhaitez ouvrir une franchise d’épicerie fine mais êtes plutôt tenté par les produits sucrés et autres douceurs ? Bien vu ! Si les français ne sont pas les plus gourmands de l’Europe, arrivant ainsi loin derrière les belges ou les allemands, ils n’en restent pas moins de grands amateurs de chocolat. En 2017, il en aurait été commercialisé près de 378 850 tonnes ! 
Parmi les valeurs sûres, certaines enseignes comme Pralibel sont à noter. Rachetée début 2016, l’enseigne belge reste synonyme de qualité supérieure et se démarque par le soin et l’attention qu’elle accorde à ses nombreuses créations. Si vous souhaitez vous aussi vous lancer dans cet art de l’excellence, vous devrez pouvoir justifier d’un apport personnel de 30 000 € et payer des droits d’entrée de 13 000 €. 
Vous pourrez également faire confiance au réseau Des Lis Chocolat. Cette enseigne de chocolatier et de biscuitier séduit les consommateurs depuis 1987, l’année de sa création, et est à présent accessible contre un apport personnel de 70 000 € et des droits d’entrée de 18 500 €. En faisant le choix de la rejoindre, vous bénéficiez de sa notoriété auprès des consommateurs et pourrez vous démarquer durablement auprès de la clientèle locale. Et pourquoi ne pas rejoindre l’enseigne Douceurs de France ? Particulièrement populaire auprès des consommateurs, cette dernière s’est spécialisée dans le chocolat mais également les pâtes de fruits et les caramels haut de gamme. 
 
D'autres jeunes concepts ou avec une renommée nationale peuvent également constitué de belles opportunitées comme De Neuville, Delices Lamarque, Leonidas ou encore Les Chocolats Yves Thuries.
 

Côté vins : quelques enseignes à retenir

Elles proposent des produits régionaux qui font saliver les plus gourmands mais sont également spécialisées dans les vins à la destination des particuliers et/ou des professionnels. Des plus abordables aux grands crus d’excellence, ces enseignes proposent des vins venus de tous les horizons et sont ouvertes à la franchise. Leurs réputation et  les conditions d’exercice qu’elles proposent les rendent particulièrement attractives aux yeux des entrepreneurs. 
Parmi les enseignes à retenir pour l’année 2018, on peut bien évidemment noter Les caves de Régusse. Fort de son domaine privé, le réseau recherche avant tout des profils de passionnés, prêts à s’investir pleinement lors de chaque étape de la création de ses vins. Pour le rejoindre, un apport personnel de 50 000 € sera nécessaire mais il faudra également compter 18 000 € de droits d’entrée. Si vous préférez vous adresser à des acheteurs professionnels, vous pourrez faire le choix de rejoindre l’enseigne Inter Caves. C'est l'un des grands réseaux du secteur qui est accessible avec un apport personnel de 49 000 et contre des droits d’entrée s’élevant à 22 000 €. Très complètes, les boutiques de La Vignery permettent quant à elles de proposer les services d’un caviste dans des locaux dignes des grandes surfaces les plus vastes. Un apport personnel de 50 000 € et des droits d’entrée de 20 000 € seront nécessaires pour vous lancer dans l’aventure. Enfin, ceux et celles qui souhaitent adopter un concept original et moderne pourront se tourner vers l’enseigne Vins sur 20. À la fois épicerie fine, caviste et restaurateur, le réseau s’adresse à un public de gourmets et est accessible contre des droits d’entrée de 14 000 € et contre un apport personnel de 50 000 €. Grâce à la pluralité des services et des activités, les entrepreneurs auront l’opportunité de toucher une grande variété de profils. De nouveaux concepts franchisés voient le jour comme Bibovino, La Cervoiserie ou encore Sweetset et pourraient être de belles opportunités de carrière pour des entrepreneurs en recherche de challenge.
 
Chloé Gagnon, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Pitaya : ouvrir un restaurant Thaï

Article publié le 21/09/2018

Ouvrir une franchise Carré Blanc

Article publié le 19/09/2018

Fiche pratique : l'entreprise individuelle classique

Article publié le 17/09/2018

Ouvrir un snack : 5 conseils pour réussir !

Article publié le 23/08/2018

Ouvrir un hôtel, pourquoi ne pas se lancer dans la franchise hôtellerie ?

Article publié le 20/07/2018

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !