Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Quel avenir pour le modèle de la franchise en 2018 ?

Muti-formats, digitalisation, internationalisation...

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Dans le sillage de 2017, quelques grandes tendances lourdes vont marquer la franchise en 2018 parmi lesquelles les multi-formats, la digitalisation, la concentration, l’internationalisation, le multi-franchisage...

Apparu en France dans les années 30, et véritablement développé depuis les années 70, le modèle de la franchise connaît aujourd’hui un vrai boom. Aux secteurs historiques des premières années parmi lesquels le secteur de l’équipement de la personne et de la maison, de l’hôtellerie, de l’alimentaire et de la coiffure, sont venus s’ajouter au fil des années de nombreux nouveaux secteurs comme les services à la personne, les services aux entreprises, la finance, etc. Aujourd’hui mature, le modèle de la franchise ne reste pourtant pas les deux pieds dans le même sabot. Soumis à toujours plus de concurrences, les réseaux pionniers n’ont de cesse de se réinventer, tandis que les nouveaux venus ouvrent des brèches sur des secteurs encore à défricher.

Finalement, le modèle de la franchise en 2018 reste dynamique. Son poids économique en France pèse toujours plus lourd (1ère en Europe, 3ème mondiale). Et les plus de 1900 réseaux actifs en France pour plus de 70 000 franchisés ne demandent qu’à prospérer.
Et côté franchisés ? Le modèle reste aussi porteur comme l’attestent les résultats de la 14e enquête annuelle de la franchise 2017 Banque Populaire / FFF / CSA. En effet, dans cette enquête, l’on apprend que 39% des Français aimeraient créer leur entreprise et 44% d'entre eux envisageraient de le faire en franchise ! Pourquoi un tel plébiscite ? Tout simplement parce que le modèle de la franchise a des atouts majeurs à faire valoir parmi lesquels la mise à disposition d’une activité clé en main, le bénéfice d’une marque connue et reconnue, un accompagnement de tous les instants de la part des franchiseurs. Autant d’avantages qui boostent les vocations.

Avenir de la franchiseLes grandes tendances à suivre en 2018

Le modèle de la franchise évolue. Chaque année, de nouvelles tendances apparaissent et d’autres se confirment. Parmi les tendances de fond de ces dernières années, qui devraient se poursuivre en 2018, nous en avons identifié quelques-unes plus particulièrement :

  • Les multi-formats : d’année en année, la consommation de masse initiée au sortir de la guerre s’étiole. Les grands centres commerciaux de périphérie perdent en attractivité au profit d’unités plus petites et plus proches. Le mouvement amorcé vers les cœurs de ville il y a quelques années par les grands ténors de la grande distribution reste plus que jamais d’actualité. Ces derniers mois, de nombreuses enseignes ont fait le pari de lancer des nouveaux concepts complémentaires à leurs concepts d’origine. La diversification des formats atteste de la réactivité des réseaux et offre de vraies opportunités aux franchisés au plus proche de la clientèle. En 2018, la tendance vers plus de proximité devrait se poursuivre dans l’alimentaire, mais aussi dans bien d’autres secteurs d’activité. La multiplication ces dernières années des formules à domicile de types trucks reste aussi d’actualité en 2018.
  • La digitalisation : applis pour mobiles, commandes en ligne, renforcement de la présence des enseignes sur les réseaux sociaux, visites virtuelles, web-séries... Désormais, la question ne se pose plus : la franchise ne peut plus faire l’impasse sur la digitalisation des offres. Cela se traduit par de nombreuses refontes de sites internet ces derniers mois, mais aussi le lancement d’applis en direction des clients ou en direction des franchisés pour leur faciliter la vie. De plus en plus aussi, les réseaux de franchise investissent dans des sites dédiés aux recrutements de leurs futurs franchisés. Et c’est sans compter la digitalisation des points de vente avec des expériences multiples menées dans tous les secteurs d’activité.
  • La concentration : dans les secteurs de la restauration, des services aux entreprises, de l’immobilier, des services à la personne, la mode, l’intérim, etc, l’année 2017 a été marquée par de nombreuses annonces de rachats d’entreprises, de fusions et d’acquisitions, de prises de participation, et de partenariats aussi. Ces mouvements qui ont pour certains faits les gros titres des journaux, démontrent de la nécessité pour les réseaux de trouver des solutions pérennes pour atteindre voire dépasser la taille critique. La montée en charge de la concurrence dans certains secteurs notamment l’immobilier, ou encore le prêt-à-porter, explique clairement ces mariages d’intérêt. Les partenariats quant à eux s’inscrivent plus dans des logiques de diversification. En 2018, cette tendance devrait passer un nouveau cap, avec des rapprochements probables dans les secteurs les plus concurrentiels.
  • Le multi-franchisage : pour limiter les risques liés aux recrutements de nouveaux franchisés, de plus en plus de réseaux de franchise plébiscitent le multi-franchisage. Pointé à plusieurs reprises comme une tendance lourde chez les franchiseurs par la Fédération Française de la Franchise depuis quelques années, le multi-franchisage devient aussi un critère de sélection des franchisés à l’heure du choix d’un réseau. Les enseignes qui a-priori favorisent les opportunités de business multiples sous la même bannière sont préférées par les nouvelles recrues/ Là encore, la tendance au multi-franchisage devrait se poursuivre et s’amplifier dans les prochaines années.
  • L’internationalisation : en parallèle de l’intensification des maillages sur le territoire national, de plus en plus de réseaux sautent le pas d’un déploiement à l’international. Si les pays les plus convoités restent ceux limitrophes à la France (Belgique, Espagne, Italie, Suisse), le fort développement des zones asiatiques fait également des émules au sein des réseaux les plus développés. Plus récemment, l’on assiste à un regain d’intérêt pour des pays jusqu’alors délaissés par les réseaux français comme le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Brésil, le Chili, etc. Ces nouvelles pistes s’ajoutent à des pistes déjà explorées par certains réseaux comme les pays du Golfe, la Tunisie, le Maroc, etc. En 2018, la tendance à l’internationalisation devrait se poursuivre.
  • Le développement d’offres complémentaires : par le biais de partenariats ou suite à une volonté développée en interne, de plus en plus les réseaux sortent de leurs près carrés pour aller chercher des nouveaux clients sur des terrains moins connus. Plusieurs réseaux BtoC ont ainsi initié l’an dernier des incursions en BtoB. L’inverse est moins vrai !
  • La recapitalisation : pour se donner les moyens de poursuivre leur développement, de plus en plus les réseaux ouvrent leur capital. En 2017, plusieurs réseaux ont entamé une démarche de levée de fonds plus ou moins importante selon les besoins des enseignes et le secteur d’activité. En 2018, le recours au crowfunding devrait se poursuivre pour donner les coudées franches aux jeunes réseaux.
Dominique André-Chaigneau, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !