Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Ouvrir une discothèque : quelles alternatives en franchise ?

Un secteur encore vierge en franchise

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Le monde de la nuit et de la fête vous attire ? Vous aimeriez ouvrir une discothèque ? Ce secteur n’est pas développé en franchise mais des enseignes de bars d’ambiance offrent de vraies alternatives.

Si le secteur des loisirs tire plutôt bien son épingle du jeu ces dernières années, celui plus précisément des loisirs de nuit fait grise mine. Selon l'UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie), sur une vingtaine d’années, la France est passée de 10.000 à 2.000 établissements de nuit purs ! Une franche dégringolade qui s’explique en grande partie par l’évolution de la demande. En effet, plus encore que la fête pure, la demande des nouvelles générations va plutôt vers des lieux de convivialité où il est possible de prendre un verre entre amis après le travail en mangeant un morceau. Cette nouvelle demande a fait éclore de nouveaux lieux hybrides, à mi-chemin entre le pub et le restaurant, voire le bowling, avec une touche de musique.

DiscothèqueUn marché à reconquérir

Les revers de fortune des boites de nuit ces dernières années s’expliquent par un faisceau de causes très divers. Parmi celles-ci, l’on peut citer notamment l’intensification des contrôles de police pour faire la chasse à l’alcool au volant, mais aussi l’interdiction de fumer, et la baisse du pouvoir d’achat de ces dernières années qui a également écorné les budgets de la jeune génération, public cible de ce type de lieux. A cela s’ajoutent côté créateur, un ticket d’entrée particulièrement salé pour se lancer dans l’ouverture d’une discothèque. En effet, pour créer un établissement de ce type aujourd’hui, les budgets dépassent largement le million d’euros. Enfin, les établissements de nuit voient régulièrement apparaître de nouvelles tracasseries réglementaires (accessibilité handicapé, nouvelle réglementation sur le bruit, obligation d’affichage, éthylotest, etc). Au positif, le législateur a fait évoluer la loi, et permet désormais aux établissements de nuit de jouer les prolongations jusqu’à 7 heures du matin, ce qui a pour effet de faire revenir une nouvelle clientèle, friande d’after. Dans certains cas particuliers Tous ces éléments mis bout à bout font que les discothèques d’aujourd’hui s’éloignent de plus en plus de celles d’hier.

La différenciation des concepts devient vitale. La mise en place de soirées à thème, la compartimentation des grands espaces de dance floor en une succession de salles plus intimes s’imposent. Les boîtes de nuit montent ainsi en gamme pour s’approcher du standard des clubs privés.

Comment ouvre-t-on une discothèque ?

Pour mémoire : selon le Syndicat National des Discothèques et Lieux de Loisirs (SNDLL), la qualité de discothèque s'obtient lorsque l'activité répond à trois principaux critères :

  • économiques (existence d’une billetterie, d’une caisse enregistreuse, contrat avec la SACEM et la SPRE…)
  • liés à la sécurité (être de type P, avoir des dispositifs de sécurité adaptés dont le cas échéant un service de sécurité détenant la carte professionnelle des agents de sécurité)
  • liés à la réalité de l’activité « discothèque » à titre principal: avoir le code APE 9329 Z (lettre du Ministre du 6 Janvier 2011) ou 5630 Z.

L’ouverture d’une discothèque est soumise à autorisation en raison notamment :

  • Des nuisances (bruit) liées à l’activité : chaque établissement doit justifier d’un certificat d’isolement acoustique et d’une étude d’impact des nuisances sonores. Depuis le mois d'août 2017, le niveau sonore moyen, mesuré sur quinze minutes, ne peut plus dépasser 102 décibels vs 105 décibels depuis 1998.
  • La vente d’alcool : les établissements doivent détenir une licence IV pour avoir le droit de vendre de l’alcool à consommer sur place. Cette licence s’achète à un établissement existant, elle ne peut pas être créée. Pour exploiter une licence IV, le créateur d’un débit de boissons doit préalablement suivre une formation de 20 heures pour obtenir un permis d'exploitation, faire une déclaration administrative auprès de la mairie dont dépend le futur établissement, au moins 15 jours avant l'ouverture d'un nouvel établissement, et être immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS).
  • La diffusion de musique : tout établissement qui diffuse de la musique doit s’acquitter de droits à la SACEM. Ces droits englobent les droits SPRE dont le calcul se base sur le chiffre d’affaires généré. Pour redistribuer équitablement les droits de diffusion aux auteurs, chaque établissement doit tenir une liste exhaustive des titres diffusés ou accepter l’installation d’une boite d’enregistrement associée à un système de reconnaissance de titres.
  • L’accueil de public : tout établissement qui accueille du public doit répondre aux normes des ERP (sorties de secours signalisées, présence d’extincteurs, limitation de personnes accueillies par m², etc). A cela s’ajoutent des obligations concernant l’accessibilité handicapés. Une discothèque doit de plus avoir des dispositifs de sécurité adaptés et notamment un service de sécurité détenant la carte professionnelle des agents de sécurité.

Quelles alternatives en franchise ?

S’il n’existe pas de réseau purement étiqueté discothèque en franchise, quelques concepts assez proches peuvent toutefois être étudiés parmi lesquels :

Barberousse : lancé en 2003 en licence de marque, Barberousse est le premier réseau de bars ambiance spécialisés dans le rhum, dans l'esprit pirate. Les établissements Barberousse s'appuient sur un concept immersif (ambiance chaleureuse, décoration unique, produits exclusifs). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 150.000€ (droit d'entrée 0€, investissement global 390.000€).

Ninkasi : lancé en franchise en 2002, Ninkasi est une enseigne de pub moderne, où l'on propose des bières artisanales, des burgers maison et des concerts. Lieux animés par excellence, les établissements Ninkasi organisent quelque 900 concerts et événements musicaux par an (soirées DJ's ou à thème, concerts d'artistes connus ou moins connus). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 200.000€ (droit d'entrée 40.000€, investissement global 650.000€).

Au Fut et à mesure : développé en franchise depuis 2012, Au Fut et à meure est un bar de nouvelle génération dont le concept original repose sur des tireuses de bière installées sur chaque table, pilotées par une carte RFID. Ludique et atypique, l'établissement type cultive la convivialité autour de bières artisanales et animations en série. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 110.000€ (droit d'entrée 20.000€, investissement global supérieur à 350.000€).

Métropolis Bowling Laser : lancé en franchise depuis 2009, Métropolis Bowling Laser développe un concept original dédié aux loisirs autour de deux activités porteuses : le bowling et le laser game. Touchant une clientèle familiale et professionnelle, cette enseigne multiplie les opportunités de CA avec des activités connexes (billards, jeux d'arcade, bar, etc). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel de 150.000€ (droit d'entrée 20.000€, investissement global de 300 à 450.000€).

Dominique André-Chaigneau, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !