Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Les Français plébiscitent le made in France

9 Français sur 10 considèrent le Made in France comme un sujet important

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

A moins d’une semaine de MIF Expo, le salon du Made in France, retour sur cette tendance sociétale qui rencontre un engouement exponentiel des consommateurs et s’est solidement ancrée dans le débat politique de cette dernière décennie.

9 Français sur 10 considèrent le Made in France comme un sujet important

Salon Made in France Expo 2017Dans le commerce mondialisé, estampiller ses produits 100% Made in France serait une gageure, voire une ineptie. Pourtant les consommateurs français sont demandeurs. Selon un sondage IFOP réalisé pour Crédit Agricole-MIF Expo en octobre 2016, 9 Français sur 10 considèrent le Made in France comme un sujet important, notamment pour soutenir les entreprises françaises mais également pour dans un souci de qualité. A prix équivalent ils sont ainsi 94% à privilégier l’achat d’un produit fabriqué en France plutôt qu’importé. Et cette tendance semble s’inscrire dans la durée. C’est dans ce contexte que se prépare la 6e édition de MIF Expo qui se tient du 10 au 12 novembre à Paris – Porte de Versailles.

Plusieurs centaines d’entreprises de toutes tailles exposent à MIF Expo 2017 pour accueillir et renseigner les quelque 55.000 visiteurs attendus. Le succès de de cet événement illustre à lui seul l’intérêt croissant pour le made in France. De 85 exposants et 15.000 visiteurs lors de sa 1re édition en 2012, le salon est passé à près de 500 exposants et plus de 50.000 visiteurs ! Cet engouement pour la production française touche tous les secteurs, de l’alimentaire à la mode en passant par l’industrie, la technologie, la mobilité ou encore les services et bien d’autres.

Consomme-t-on de plus en plus français ?

Le 31 octobre dernier, le journal télévisé de 20h de TF1 revenait sur le très bon chiffre de la croissance française au 3e trimestre, en hausse de 0,5%. Ce 4e trimestre consécutif de hausse confirme une reprise de la croissance et François-Xavier Pietri, responsable du service économique de TF1, présente les deux principaux moteurs de cette reprise que sont les investissements des entreprises et des ménages, notamment en matière de logement pour ces derniers. Dans ce contexte la consommation repart également vers la hausse sans pour autant bénéficier aux produits fabriqués en France comme le révèle le journaliste qui pointe une augmentation significative de la part de produits importés, passant de 25% en 2009 à 33% au début de l’année 2017. Il cite en exemple les 220 millions de jouets vendus chaque année en France dont seulement 7% sont fabriqués sur le territoire ou encore la production automobile dont les exportations rapportaient 10 milliards d’euros à la France en 2004 alors qu’en 2016 c'est l’importation de voitures en France qui représentait 10 milliards d'euros.

Nombre d’entreprises françaises historiques ont ainsi dû faire avec la mondialisation avec plus ou moins de réussite comme en témoignent les nombreuses procédures collectives, notamment dans le textile avec des entreprise comme Kindy ou encore Labonal, deux grands noms de la chaussette française, respectivement basées dans l’Oise depuis 1863 et en Alsace depuis 1924, toutes deux placées en redressement judiciaire cette année. Si aucune de ces deux entreprises n’est réellement menacée de liquidation, leur situation est une illustration des difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises françaises. Labonal a bien entrepris de diminuer ses coûts en délocalisant un temps une partie de sa production mais fait aujourd’hui machine arrière et souhaite désormais tout miser sur sa spécificité de fabricant français. Une démarche qui semble judicieuse, en adéquation avec les attentes des consommateurs Français, mais qui se heurtent aux exigences de la grande distribution qui reste un des principaux canaux de distribution de l’enseigne.

Un nécessaire engagement des pouvoirs public

Si les PME et TPE attachées à la production française misent sur le soutien des consommateurs, elles attendent surtout un engagement des pouvoirs publics et des mesures politiques à même de dynamiser l’activité des territoires et de promouvoir la production de biens domestiques. Dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron au lendemain de son accession à la Présidence de la République, Fabienne Delahaye, Fondatrice et organisatrice de MIF Expo, évoque le made in France comme un « atout pour résorber le chômage, créer de la richesse et contribuer à effacer les déficits économiques et budgétaire ». Réfutant l’idée d’une « entrée en guerre contre la mondialisation », elle pointe cependant la nécessité de s’opposer à une « mondialisation non maitrisée », dénonçant notamment le TAFTA puis le CETA comme des menaces vis-à-vis des normes sociales, sanitaires et environnementales (cf. Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République Emmanuel Macron [pdf]).

Il est d’autant plus important de soutenir la production française que la marque France fait vendre, dans l’Hexagone mais également hors des frontières. Nombre d’enseignes françaises exportent avec succès leurs produits et concepts à l’étranger (cf. Ces franchises françaises qui exportent leur succès). Ces réussites mettent en avant les avantages que peuvent tirer les entreprises françaises du marché mondial. Tout l’enjeu est alors de trouver le juste équilibre entre protectionnisme exacerbé et libéralisme effrénée et surtout d’offrir aux consommateurs les outils pour reconnaitre les produits réellement fabriqués en France. Le salon MIF Expo s’impose comme le lieu idéal pour aborder et débattre de ces sujets à travers un cycle de conférences et ateliers et au contact des entreprises françaises qui promeuvent le made in France.

Quelle franchise pour entreprendre dans le made in France ?

Parmi les exposants de MIF Expo 2017, se trouvent quelques franchises de renom comme le fabricant de meubles vendéen Gautier ou encore La Cure Gourmande et ses biscuits, chocolats et confiseries 100% français. Labonal figure également parmi les exposants.

Benjamin Thomas, Toute la Franchise ©

Quelques autres idées franchises pour entreprendre dans le made in France :


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

ces franchises recrutent actuellement

DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Issy Coeur de Ville, la nouvelle destination shopping d'Issy-les-Moulineaux

Article publié le 16/10/2018

La journée du Pain

Article publié le 16/10/2018

Journée du Hamburger le 13 octobre

Article publié le 15/10/2018

Cash-back dans les commerces : la FCA veut aller plus loin

Article publié le 12/10/2018

Mode : Un Français sur deux achète en ligne

Article publié le 06/10/2018

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !