Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Fédération du Commerce Coopératif et Associé : Définition et mode de fonctionnement

Qu’est-ce que la Fédération du Commerce Coopératif et Associé ?

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Face à une concurrence de plus en plus féroce, et des consommateurs toujours plus exigeants, de nombreuses organisations de commerce en réseaux ont fleuri un peu partout ces dernières années sur le territoire national. Parmi elles, le Commerce Coopératif et Associé, qui offre aux marchands, l’opportunité de bénéficier de la puissance d’un réseau (notoriété, base clients, savoir-faire…) pour développer leur activité, tout en gardant leur indépendance.

Qu’est-ce que la FCA ?

FCA- VDLFFondée en 1963, la Fédération du Commerce Coopératif et Associé (FCA) est une organisation professionnelle fondée à partir de la volonté de plusieurs groupements d’entrepreneurs désireux de mettre en commun leurs idées, leurs savoir-faire, leurs outils, et de mutualiser leurs moyens, afin de bâtir ensemble un réseau solide et puissant. Constitués et contrôlés essentiellement par des entrepreneurs indépendants (qui sont à la fois membres et actionnaires du réseau), les réseaux du Commerce Coopératif et Associé (qui répondent à la demande de ces mêmes entrepreneurs, qui en sont les acteurs et les décideurs à la fois.) offrent l’opportunité aux entrepreneurs associés, de mettre en place différents dispositifs dans le but d’assurer la croissance, le développement et la pérennité de leurs entreprises respectives : centrales d’achats, concepts de vente et enseignes, gammes et marques propres, opérations commerciales, campagnes de publicité nationales et locales, écoles de formation… Longtemps consacrée à son rôle de promotion de cette nouvelle forme de commerce et au développement du commerce coopératif et associé, la FCA a mis en place en 2015, un service de médiation entre les commerçants et les consommateurs, baptisé « La Médiation du Commerce Coopératif et Associé » dont l’objectif de permettre une discussion entre les consommateurs et les gérants d’un point de vente du commerce coopératif et associé, afin d’arriver à une solution à l’amiable en cas de litiges.

Avec un chiffre d’affaire évalué à près de 150,3 milliards d'euros en 2016, ainsi que plus de 45 200 points de vente appartenant à 32 590 entrepreneurs associés, la Fédération du Commerce Coopératif et Associé (qui compte aujourd’hui près de 97 groupements et 180 enseignes nationales) est aujourd’hui un modèle économique qui séduit de nombreux entrepreneurs dans l’hexagone grâce à son organisation qui favorise la création ou la reprise des points de vente par des entrepreneurs ambitieux, le tout, dans un cadre professionnel où les conditions de réussite commerciale sont maximisées, la liberté entrepreneuriale avérée, et l’épanouissement professionnel garanti.

Comment rejoindre un groupement ?

N’intègre pas un groupement qui veut. En effet, l’intégration d’un groupement du Commerce Coopératif et Associé nécessite le respect de certaines règles strictes répondant à la spécificité du statut juridique cette forme de commerce. Soumis au Conseil d’Administration du groupement, l’admission d’un associé n’est possible qu’après examen complet du dossier fourni par ce dernier lors de sa candidature. Dossier dans lequel doit figurer des informations relatives à son entreprise (santé financière de l’entreprise, business plan, …) mais également à sa propre personnalité. Ce n’est qu’après validation du dossier par le Conseil d’Administration du groupement (il arrive que l’admission nécessite une procédure plus approfondie qui fait intervenir un comité ou une commission d’adhésion composés également d’associés), que le futur associé peut estimer être sur la bonne voie pour rejoindre le groupement.

En effet, avoir un avis favorable donné par le Conseil d’Administration du groupement ne fait pas encore du commerçant un associé à part entière. Pour cela, ce dernier devra devenir actionnaire du groupement en souscrivant (notamment au moment de son adhésion au Commerce Coopératif et Associé) un nombre minimum de parts sociales, stipulé dans les Statuts et /ou le Règlement Intérieur du groupement.  De plus, le nouvel associé devra s’acquitter d’une ou plusieurs cotisations relatives aux dépenses prévues par le groupement pour promouvoir les enseignes (communication, opérations commerciales, écoles de formation, cartes de fidélité…). Les montants des cotisations demandées sont relatifs à chaque groupement, et sont votés en Assemblée Générale, par les associés. Ce n’est qu’une fois toutes ces étapes franchies, que ce dernier pourra prétendre à la qualification d’associé et bénéficier par la même occasion, des services du groupement. Mais toutefois, la souscription en tant qu’actionnaire peut être résiliée à tout moment par le nouvel associé en cas de départ du groupement, sous réserve d’émettre un préavis et de respecter les modalités notifiés dans les statuts. Ce dernier obtiendra ainsi, le remboursement de la valeur nominale des parts sociales qu’il a souscrites.

En résumé, pour devenir associé dans un groupement de Commerce Coopératif et Associé , le candidat doit prendre connaissance du document d’information pré-contractuel, puis signer le bulletin de souscription de parts sociales et éventuellement les Statuts et le Règlement Intérieur du groupement, et enfin, signer éventuellement un contrat lié à l’utilisation de certains moyens communs ( enseigne, approvisionnement, informatique, …)

Avec une croissance de 2,3 % enregistrée l’année dernière, ainsi que 541 000 personnes employées dans les centrales et les magasins, les réseaux du Commerce Coopératif et Associé séduisent de plus en plus d’entrepreneurs en France, qui souhaitent se lancer dans le monde entrepreneurial en s’appuyant sur les nombreux avantages qu’offrent les réseaux, tout en gardant leur indépendance, modernité et compétitivité. Afin de préserver ce modèle intact, la Fédération du Commerce Coopératif et Associé veille au respect des règles qui permettent aujourd’hui à chaque entrepreneur adhérent de s’épanouir dans sa carrière professionnelle. 

José Kossa, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !