Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Quelles sont les villes où il fait bon ouvrir un commerce en 2017 ?

D'après le premier palmarès des centres-villes commerçants Procos

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Pour lutter efficacement contre le déclin du commerce de centre-ville, Procos a récemment dévoilé les résultats de son premier palmarès des centres-villes commerçants. Strasbourg, Nantes et Toulouse arrivent en tête pour les grandes agglomérations.

Où ouvrir un commerce en 2017 selon ProcosLa Fédération du commerce spécialisé (Procos) qui édite chaque année l'observatoire de la vacance commerciale a décidé cette année de créer un nouvel outil d’évaluation des politiques commerciales locales. Ce nouvel outil a un double objectif selon Procos : « inspirer les politiques territoriales en matière de développement commercial et aider les enseignes à participer à ce mouvement vertueux. » Pour François Feijoo, Président de Procos, « ce nouvel outil d’évaluation et d’analyse a pour but de partager des réussites et d’inspirer des initiatives innovantes et performantes. Notre démarche de palmarès ne cherche pas à stigmatiser des situations ou à pointer des lacunes. C’est tout le contraire. Nous nous situons dans une logique de partage des bonnes pratiques et d’inspiration positive. Car nous sommes convaincus que des solutions viables existent, pour peu que les bonnes décisions soient prises, en respectant l’intérêt de l’ensemble des acteurs engagés ». Les prochaines éditions du Palmarès des Centres-Villes Commerçants s’attacheront à mettre en évidence les évolutions positives des circuits marchands et valorisera les démarches et initiatives des élus.

Une approche quantitative et qualitative

Dans le détail, le palmarès des centres-villes commerçants de Procos se base sur l’étude de plus de 200 villes françaises en fonction de la population et du nombre de commerces (hors Paris et région parisienne). A l’issue de cette étude, PROCOS a établi un classement des centres-villes qui ont su conserver leur attractivité commerciale. « Les principaux critères retenus pour l’analyse de ces 200 villes sont : le dynamisme du marché de consommation (évolution de la population, revenus, présence de la classe moyenne), l’apport de population extérieur (ratio actifs emplois, capacité d’accueil touristique…), les performances économiques (vacance commerciale, chiffre d’affaires des enseignes) ainsi que les activités participant de l’agrément et de l’animation d’un centre-ville (présence des métiers de bouche, culture et loisirs, cafés…). » Ce premier travail de classement quantitatif a été complété par un volet qualitatif reposant sur l’élection par les enseignes adhérentes de la fédération de leurs « centres-villes coup de cœur ».

Pour pouvoir être comparées sur une base méthodologique fiable, les villes ont été classées en 4 catégories : Les grandes agglomérations - Les grandes villes moyennes - Les petites villes moyennes - Les villes touristiques.

Les résultats du palmarès 2017

Catégorie 1 : Grandes agglomérations

Strasbourg arrive en première position pour la diversité marchande de son centre-ville mais aussi pour « les performances commerciales et la gestion concertée des développements commerciaux de l’agglomération. » Suivent Nantes en seconde position en raison de sa très faible vacance commerciale et des performances des enseignes, Toulouse, pour le dynamisme de son marché de consommation, Grenoble, pour son dynamisme culturel et Rennes, pour l’attractivité économique de la ville sur sa zone d’influence.

Catégorie 2 : Grandes villes moyennes

Dans cette catégorie, c’est Colmar qui se distingue et prend la pole position en raison des très bonnes performances des commerçants et la diversité des activités, culturelles, alimentaires… Suivent Annecy, pour les performances des enseignes jugées « exceptionnelles » par Procos, Chartres, La Rochelle, pour sa très faible vacance commerciale et la présence de grandes locomotives commerciales (Galeries Lafayette, Zara…), et enfin Caen, pour l’attractivité économique de la ville sur sa zone d’influence.

Catégorie 3 : Petites villes moyennes

Dans cette catégorie, la normande Saint-Lô arrive en tête du classement, « pour la diversité de son offre commerciale et le rôle de centralité qu’exerce la ville sur un territoire rural. » Suivent Lons-Le-Saunier, Bastia, Gap et Bayeux.

Catégorie 4 : Villes touristiques

La belle ville corsaire de Saint-Malo vire en tête du classement des villes touristiques, « pour la diversité de l’offre, l’animation du cœur intra-muros, la présence de métiers de bouche et d’une offre culturelle. » Suivent Menton, Deauville, Beaune, et La Baule.

Catégorie « Coup de cœur des enseignes »

  1. Aix-en-Provence
  2. Bordeaux
  3. Mulhouse
 
Dominique André-Chaigneau, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !