Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection

Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d\'experts
> Témoignages

je m'abonne >>
languette

Dossier spécial Noël - Cadeaux de Noël : L'e-commerce plus que jamais en première ligne

32 millions d'internautes envisagent d'acheter en ligne

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus

Selon une étude publiée le 22 novembre dernier par la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), 2016 devrait être un bon cru avec 2 millions d'internautes en plus envisageant d'acheter leurs cadeaux en ligne.

Cadeaux de noel et achat en ligneL'enquête sur les intentions d’achat des internautes réalisée par Mediametrie//NetRatings, en partenariat avec la FEVAD, du 17 au 24 octobre 2016, sur un échantillon de 3000 internautes de 15 ans et plus est formelle : en 2016, les intentions d’achat en ligne pour Noël sont en hausse. « Cette année, près de 9 internautes sur 10 (87%) prépareront leurs achats de Noël sur Internet. Et plus de 7 sur 10, soit 32 millions d’entre eux, achèteront leurs cadeaux en ligne (+2 millions par rapport à 2015). » Bertrand Krug, directeur adjoint de Mediametrie//NetRatings précise aussi : «47% des cyberacheteurs sur mobile envisagent d’acheter leurs cadeaux de Noel via leur téléphone car cet écran est devenu leur accès principal à Internet. C’est encore plus vrai pour les jeunes (54% des 15-34 ans)». Autre enseignement : cette année, les cyberacheteurs s’y prendront plus tôt qu’il y a un an pour acheter : ils seront près d’un quart à envisager d’acheter leurs cadeaux dès la 1ère quinzaine de novembre. Cependant, la majorité des achats resteront concentrés sur la 2e quinzaine de novembre (36%) et sur la 1ère quinzaine de décembre (37%).

Un budget de 195€ dépensé en ligne

Cette année, selon les anticipations de la FEVAD, les cyberacheteurs dépenseront un peu moins qu’en 2015 pour leurs achats de Noël : « au global, 329€ quel que soit le canal (contre 341€ en 2015), dont 195€ en ligne (contre 199€ en 2015). » Comme en 2015, la part des dépenses en ligne reste donc largement majoritaire (59% en 2016 vs 58% en 2015). Cette moyenne cache toutefois de grandes disparités. Les seniors et les CSP+ dépenseront en effet plus que les autres catégories de cyberacheteurs : en moyenne, 233€ et 246€ respectivement pour les 50-64 ans et les 65 ans et plus et 213€ pour les CSP+. Qu’achèteront les consommateurs en ligne cette année ? Des produits culturels tels que les DVD, CD ou livres (50%), suivi par les jeux/jouets (48%) et par les vêtements, chaussures et autres accessoires de mode (34%). « Avec 32% d’intention d’achat sur Internet, la catégorie parfums, soins du corps, maquillage augmente de 5 points par rapport à l’année dernière. » Outre les cadeaux, 48% des sondés déclarent qu'ils prépareront également leur réveillon en ligne (habillement, alimentation…).

Les raisons du succès : la tranquillité avant le prix

Si internet est souvent considéré comme un bon plan pour acheter moins cher, c'est aussi et surtout un bon moyen d’éviter la foule en magasin. Cette raison est d'ailleurs citée en premier lieu (62% des cyberacheteurs), devant les prix moins élevés (55% des cyberacheteurs). « Et 51% d’entre eux trouvent tout simplement qu’acheter en ligne est plus pratique. » Et du côté des freins ? Chez les internautes n’ayant pas l’intention d’acheter leurs cadeaux sur internet, ne pas pouvoir voir et toucher le produit apparaît comme le principal frein aux achats en ligne pour la moitié d’entre eux (52%). Enfin, dernier enseignement de cette étude : la livraison hors-domicile devance cette année la livraison à domicile. 79% des cyberacheteurs choisiront ainsi de se faire livrer leurs achats de Noël hors de leur domicile (stable par rapport à 2015). « Ce mode de livraison devance cette année la livraison au domicile, qui perd 5 points par rapport à 2015. » Parmi le hors domicile, le point relais (65% des cyberacheteurs) récolte tous les honneurs, devant le retrait en magasin (30%), les bureaux de poste (19%), la livraison chez un proche (10%) ou encore la consigne (2%).

 
Dominique André-Chaigneau, Toute la Franchise © Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Le leasing, solution simple pour financer les actifs mobiliers de l’entreprise

Article publié le 27/02/2017

Immobilier pas cher : quand les réseaux surfent sur la tendance du low-cost

Article publié le 26/02/2017

Licence 4 : tout savoir sur la licence d'un restaurant et débit de boissons

Article publié le 01/02/2017

Le Turnover en entreprise : Qu’est-ce que c’est ? Comment le réduire ?

Article publié le 06/01/2017

Le cashback : une recette encore trop peu exploitée en France

Article publié le 16/12/2016
Menu Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !

s'inscrire >>