Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

5 secteurs qui fonctionnent en franchise en 2016

Il existe autant de franchiseurs que de produits disponibles sur le marché

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Les secteurs qui marchent !Il existe autant de franchiseurs que de produits disponibles sur le marché. Cela ne veut pas dire que tous les modèles affichent le même taux de rentabilité. En effet, certains secteurs sont en chute libre quand d’autres affichent une croissance nettement supérieure et bénéficient de résultats stables malgré les crises.

La restauration rapide continue sa conquête française avec de nouveaux produits innovants

Premier secteur qui a de beaux jours devant lui, la restauration rapide. Elle ne cesse de se développer avec une moyenne de 8,5 ouvertures par enseignes en 2015. S’il est difficile d’ignorer les enseignes les plus connues présentes à chaque coin de nos villes, qui semblent écraser le marché, le secteur fait aussi la part belle aux plus petites franchises. Le bagel particulièrement a le vent en poupe cette année. Il est mené par des enseignes dynamiques telles que Bagelstein qui affirme vouloir posséder 107 points de vente en 2017. Sa proposition toujours plus variée fait la force de la restauration rapide, qu’il s’agisse de nourriture ethnique, de burgers ou même de cuisine de luxe. S’associer à une enseigne déjà existante en franchise permet de profiter d’un vrai effet de levier et d’un concept déjà éprouvé. Car entreprendre seul en restauration rapide nécessite un apprentissage des codes du métier pas toujours simple en solitaire…

Porté par l’éco-responsabilité, le commerce alimentaire affiche toujours une progression stable

Toujours dans le secteur alimentaire, le commerce bio et les franchises spécialisées dans la diététique affichent elles aussi de très bons résultats. Contrairement aux idées reçues, le commerce alimentaire, et particulièrement le bio, n’est pas réservé qu’aux boutiques de proximité. Il suffit en effet de regarder les ambitions de franchises telles que Biocoop qui compte déjà 382 magasins en janvier 2016. Avec 512 projets d’ouverture prévus cette année selon Franchise-Magazine, les différentes franchises alimentaires continueront d’affirmer leur présence sur le territoire français, dans les villes, en périphérie, et partout où il existe un besoin de consommation.

Au cœur des préoccupations françaises, le secteur de la beauté ne compte plus ses grandes enseignes

Préoccupés par leur santé, les français continuent de faire bon accueil aux enseignes de bien-être et de minceur. Les salles de sport se multiplient et affichent des objectifs ambitieux. L’Appart Fitness qui possède déjà 24 antennes vient par exemple de réaliser une levée de fonds de 4,5 millions d’euros destinée à accélérer son développement. De son côté, le numéro 1 du secteur, le groupe Moving, accueille plus de 125.000 adhérents. Le coaching sportif ou alimentaire et les centres d’amincissement ne cèdent pas non plus de terrain avec de grandes enseignes qui dépassent les centaines d’unités pour un total de 806 projets d’ouvertures annoncés sur tout le secteur en 2016. Prendre soin de son corps par le sport et l’alimentation, une vraie tendance de fond des années à venir.

L’automobile reste indémodable, malgré des questionnements sur la notion de propriété

Le secteur de l’automobile a lui aussi le vent en poupe. Ou plutôt un secteur en particulier, celui des voitures d’occasion. En effet, si la voiture reste indispensable, les Français restreignent leur budget et achètent moins de véhicules neufs. Autopartage, covoiturage, location… les formes de consommation alternatives se multiplient, et l’achat d’occasion est porté par ces changements. Une aubaine pour les franchiseurs qui souhaitent se spécialiser uniquement dans la commercialisation. Face à la concurrence, l’arme des réseaux les plus prospères est la baisse des prix mais aussi la proposition de services d’accompagnement. Du discount ou du service personnalisé, choisissez votre clé de différenciation.

Malgré les évolutions du marché, l’immobilier parvient à garder la première place

Enfin, au-delà des modes et des ralentissements économiques, l’immobilier continue d’afficher la meilleure croissance. Le secteur enregistre pas moins de 30 ouvertures en moyenne par enseigne en 2015, il s’agit même d’une vraie progression par rapport aux 24 inaugurations moyennes de 2014. Les directives gouvernementales ne sont étrangères à ces résultats, tout comme la baisse des taux d’intérêt sur les emprunts. Deux tendances qui ne semblent pas prêtes de s’inverser et laissent donc présager d’aussi bons chiffres en 2016 pour les franchises immobilières.


 

Geoffroy Barre, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !