Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection

Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Quelles franchises pour ouvrir une salle de sport ?

Moving, L'Orange bleue, et leurs challengers

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Les Français aiment le sport ! Et si la marche, la natation et le vélo tiennent le haut du pavé, les salles de sport ont la cote. Quelles sont les enseignes du fitness à suivre ? Combien faut-il investir pour ouvrir une salle de sport ? Faut-il un diplôme spécifique ? Toutes les réponses à ces questions dans ce dossier.

quelle franchise pour ouvrir une salle de sportPour rester en forme, perdre quelques kilos, se sentir mieux dans son corps, pratiquer du sport est un passage obligé. Les Français en sont bien conscients et d'ailleurs ils pratiquent massivement un sport comme l'attestent d'ailleurs les chiffres du Ministère de la ville : 65% pratiquent au moins une fois par semaine, 20% pratiquent moins d'une fois par semaine, 5% pratiquent exclusivement pendant les vacances et 11% seulement ne déclarent aucune pratique durant l'année.

Quels sont les sports pratiqués ? La marche de loisir arrive en tête avec quelque 27,8 millions de pratiquants. Suivent la natation de loisir (12,7 millions), la marche utilitaire (12,6 millions), le vélo de loisir (11,8 millions), la baignade (8,1 millions), le ski alpin (5,8 millions), la pétanque (5,5 millions), le football (5,3 millions), la randonnée pédestre (4,9 millions), le footing (4,6 millions), le VTT de loisir (4,4 millions), la musculation (4,2 millions), le jogging (3,8 millions).

Tous ces chiffres démontrent que le sport fait partie intégrante du quotidien d'un nombre important de Français, ce qui renforce encore l'opportunité de créer un business dans ce secteur porteur.

Le Sport, un secteur porteur mais soumis à concurrence

En France, si la pratique du sport est en plein boom, les acteurs en présence sont nombreux et une forte concurrence règne. Les établissements privés se concurrencent entre eux bien sûr, mais pas seulement. Sur ce marché, les associations locales et les clubs sportifs en tous genres (tennis, football, rugby, équitation...) monopolisent les pratiques. Ceci est vrai pour les enfants, beaucoup moins pour les adultes qui ont, eux, plus tendance à pratiquer le sport en salle. De récentes statistiques viennent corroborer ce phénomène. Selon ces statistiques, environ trois quarts des 18-34 ans fréquenteraient des espaces de remise en forme dédiés, ce qui correspond à environ 30% de la population française. A ces jeunes sportifs il convient d'ajouter les seniors qui seraient 27% à aimer le fitness adapté. En totalisant ces seules deux populations, la pratique en salle (privée ou associative) avoisinerait les 50%. Et les chiffres sont chaque année en progression du fait notamment de la multiplication des offres alléchantes (concepts low cost) mais aussi de l'ouverture des salles de sport à des activités moins marquées musculation et plus orientées activités ludiques sportives (zumba, self défense, etc). Une aubaine pour les entrepreneurs souhaitant investir dans ce secteur largement développé en franchise. Actuellement, l'on compte près de 4.000 salles de sport privées en France.

Ouvrir une salle de sport : un investissement conséquent

La création d'une salle de sport demande par définition un investissement conséquent. Pourquoi ? Tout simplement parce que les engins utilisés prennent de la place et les salles de cours aussi, ce qui implique une surface minimum de 400m² qui peut grimper à plus de 1.000m² selon les concepts. Les équipements utilisés coûtent également chers et doivent être remplacés régulièrement puisqu'ils sont soumis à une utilisation intensive. De plus, qui dit pratique sportive dit forcément installation de vestiaires, de douches, et pour les cours, d'équipements high-tech (vidéo, ordinateurs, etc.) et d'espaces de détente après sport (hammam, spas, etc.). Tous ces équipements et aménagements coûtent chers. Sans compter que pour faire tourner une salle de sport, il faut faire appel (selon les concepts) à des coachs diplômés. Plus les horaires d'ouverture sont larges, et plus le nombre de salariés grimpe, ce qui fait automatiquement monter la note finale à débourser pour s'installer. Ceci étant, l'investissement de démarrage est vite amorti. A raison de 400 à 700 euros par an et par sportif, le retour sur investissement est rapide. Selon les concepts, le ticket d'entrée varie entre 100.000€ et plus de 600.000€.

Les concepts dits « low cost » développés par les grands acteurs du secteur permettent de réduire la note. En effet, ces concepts où les clients paient moins chers tournent souvent avec des coachs virtuels sur écran géant, ce qui limite de fait le volume de la masse salariale.

Ouvrir une salle de sport en franchise

Pour ouvrir une salle de sport en franchise, le porteur de projet doit être passionné de sport et démontrer de bonnes capacités de gestion et d'organisation. Il doit de plus être rodé dans le management d'équipe et avoir le sens de l'accueil face à la clientèle.

Parmi les premières étapes sur le chemin de la création, le porteur de projet doit se mettre à la recherche d'une salle suffisamment spacieuse et bien située pour accueillir ses clients. Généralement, aux vues des surfaces minimales nécessaires, le local est souvent choisi en périphérie, à proximité d'un axe de circulation majeure.

A noter : En franchise, comme hors franchise d'ailleurs, aucun diplôme spécifique n’est exigé pour pouvoir légalement ouvrir une salle de sport. Ceci vaut pour le gérant bien sûr. Côté personnel encadrant et coachs, ils doivent être titulaires d'un diplôme d’Etat pour exercer. Côté infrastructure, les formalités sont assez simples mais précises. Dans les 3 mois suivants l’ouverture de la salle de sport, le gérant doit effectuer une déclaration en préfecture d'obtenir l’homologation de la salle. Les locaux doivent répondre pour obtenir cette homologation aux normes de sécurité et d'hygiène imposées aux établissements recevant du public (ERP).

Les enseignes à suivre pour ouvrir sa propre salle de sport

Les enseignes de salles de sports sont souvent développées sous licence de marque. Deux groupes poids lourd (Moving et L'Orange Bleue) et quelques challengers se disputent les candidats motivés. La tendance de ces dernières années va plus particulièrement vers les concepts dits « low cost ». Ils ont pour caractéristiques d'avoir des plages horaires très étendues (de 6 heures à 23 heures le plus souvent), et une ouverture 7 jours sur 7. Les cours sont donnés en version virtuelle via un écran géant pour limiter la masse salariale. Quelques concepts plus anciens se détachent du low-cost pour proposer des offres plus qualitatives avec du coaching personnalisé par exemple.

Les enseignes du groupe Moving

Club MovingLe groupe Moving, l'une des enseignes leaders du marché européen déploie rien de moins que 5 concepts en réseaux pour répondre aux différentes cibles de clientèle dans toute la France :

Fitness Park by Moving : Développé en contrat de licence depuis 2009, Fitness Park by Moving est le concept de clubs de fitness low-cost du groupe Moving. Accessibles avec des abonnements inférieurs à 30€ par mois, 7/7 jours de 6 heures à 23 heures, ces clubs se démarquent par leur offre de cours collectifs dispensés non-stop sur écrans géants. L’enseigne propose en parallèle un parc de machines extrêmement performantes et de dernière génération. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 200.000€ (droit d'entrée 25.000€ - investissement global à partir de 600.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne entre 500.000€ et 1,5 M€.

Garden Gym : Lancé en licence de marque depuis 2003, Garden Gym imaginé par le groupe Moving se positionne sur un concept « nature » décliné dans les activités proposées (cardio training, musculation ou fitness, des activités aquatiques et de détente) et le cadre placé sous le signe de la nature (plantes, fleurs, murs végétaux, parfums). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 150.000€ (droit d'entrée 25.000€ - investissement global à partir de 400.000€).

Lady Moving : N°1 français de la franchise remise en forme réservée aux femmes, Lady Moving se développe en licence de marque depuis 2006. Son positionnement exclusivement féminin s'appuie sur un programme exclusif "Lady Moving mince et tonique en 30 minutes", qui s'adresse aux femmes modernes qui veulent des résultats en peu de temps. Chaque centre est assorti d'un pôle Lady Spa REssourcing et d'une boutique dédiée proposant des produits minceur. Pour rejoindre ce réseau se développant exclusivement sur des petites surfaces (de 150 à 250 m²), le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 50.000€ (droit d'entrée 15.000€ - investissement global 150.000€).

Club Moving : Lancé en franchise en 1990, Club Moving est un concept mixte de centre de fitness et de remise en forme. Chaque club installé sur une surface moyenne de 500 à 1 500m², décline des activités standards (cardio, danse, assouplissement, training et musculation, aquaforme, vibroplate, slim coach, sauna, hammam) et des activités complémentaires (soins esthétiques personnalisés, coach partner, nutri partner, kids moving pour les enfants). Pour rejoindre ce réseau du Groupe Moving, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 150.000€ (droit d'entrée 25.000€ - investissement global variable selon la surface du club).

Moving Express : Lancé en licence de marque depuis 2010, Moving Express est une enseigne de centres de fitness du groupe Moving. Ouverts en libre accès 7j/7, de 6h à 23h, les clubs Moving Express déploient une large palette d'activités parmi lesquelles des cours collectifs non-stop, des parcours vitalité express, des conseils personnalisés. Chaque centre est équipé de matériel de dernière génération. La surface moyenne d'un Moving Express est de 300 m². Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 70.000€ (droit d'entrée 25.000€ - investissement global à partir de 300.000€).

Les autres acteurs en franchise

L'Orange Bleue : Avec quelque 350 implantations, le groupe d'origine rennaise l'Orange Bleue fait office de leader national en France. Lancé en licence de marque en 2006, ce groupe se démarque par sa politique tarifaire agressive (19,90€/mois) mais aussi et surtout par sa philosophie particulière qui place l'adhérent au centre des préoccupations avec un suivi de la régularité de fréquentation et une politique de motivation. N°1 du fitness en France, l'Orange Bleue a développé depuis sa création une méthode de cours collectifs exclusifs (Yako), en perpétuelle évolution (Yako Pump en 2000, Yako Attitude en 2007, Yako Jump en 2009, Yako Combat en 2010, Yako Baila en 2011, et Yako Biking en 2012). L'enseigne propose à l'année des prestations complètes pour mieux fidéliser sa clientèle : programme personnalisé, cours collectifs déposés, matériel de musculation et cardio haut de gamme, etc.

Pour rejoindre ce réseau leader, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 50.000€ (droit d'entrée 12 133€ - investissement global 200.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 250.000€.

Fightness Gym : Lancé en licence de marque en 2013, le concept Fightness Gym est original puisqu'il mixte sous une même bannière, les arts martiaux mixtes, le cardio, la musculation et le cross workout. Cette formule mixte permet de répondre à l'engouement récent enregistré par les sports dits de combat tout en proposant des séances de musculation plus classiques. Le concept Fightness Gym se décline en trois formules distinctes selon le projet de l'entrepreneur :

  • La formule Fightness Box nécessite un apport personnel minimum de 40.000€ (droit d'entrée 7 500€ - investissement global 100.000€) pour l'ouverture d'un centre de 300 à 400 m².
  • La formule Fightness Club nécessite un apport personnel minimum de 80.000€ (droit d'entrée 19 500€ - investissement global 210.000€) pour l'ouverture d'un centre de 500 à 700 m².
  • La formule Fightness Gym nécessite un apport personnel minimum de 120.000€ (droit d'entrée 21 500€ - investissement global 270.000€) pour l'ouverture d'un centre de 800 à 1000 m².

Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 320.000€.

GigafitGigafit : Lancé à Paris en licence de marque, le concept Gigafit propose un accès au fitness au meilleur rapport qualité / prix en misant sur l’amplitude horaire, un matériel haut de gamme, des cours collectifs menés par des coachs sportifs, l’initiation aux sports de combat et un prix de vente attractif. Le concept Gigafit se décline en trois formules distinctes selon le projet de l'entrepreneur :

  • La formule Gigafit Express nécessite un apport personnel minimum de 30.000€ (investissement global 150.000€) pour l'ouverture d'un centre de 300 à 400 m².
  • La formule Gigafit Medium nécessite un apport personnel minimum de 60.000€ (investissement global 300.000€) pour l'ouverture d'un centre de 500 à 700 m².
  • La formule Gigafit XL nécessite un apport personnel minimum de 100.000€ (investissement global 400.000€) pour l'ouverture d'un centre de 800 à 1 500 m².

Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne entre 250.000€ et 1,1 M€.

Défi Gym : Développé en contrat de licence depuis 2015, Défi Gym est une jeune franchise de clubs de remise en forme modernes et low cost. Ses clubs implantés sur 350 à 650 m² à proximité de zones d’habitation ou en zone d’activités commerciales, proposent 5 espaces bien distincts : espace cardio-training, espace musculation guidée avec ou sans coach, espace musculation libre, et espace collectifs virtuels sur grand écran. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 45.000€ (droit d'entrée 11 900€ - investissement global de 150 à 220.000€ selon la surface du club). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne entre 250 et 400.000€.

Liberty Gym : Lancé en licence de marque en 2012, Liberty Gym se positionne sur un concept low-cost à 29,95€/mois coach compris. Forte de 25 implantations, l'enseigne propose des installations sportives haut de gamme avec des activités de musculation, de cardio-training et de cours collectifs sur écran géant sans contrainte horaire (ouvert 7/7 jours de 6h à 23h en libre-service). Les centres Liberty Gym se déploient dans des villes de plus de 30.000 habitants et sur des surfaces d'au moins 300 m². Pour rejoindre ce réseau dynamique, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 30.000€ (droit d'entrée 15.000€ - investissement global 200.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 400.000€.

Proxiforme : Lancé en licence de marque depuis 2014, Proxiforme positionne son concept sur la proximité. Ses clubs s'implantent ainsi exclusivement sur les petites zones urbaines de 20.000 habitants en moyenne. Le concept se démarque également de ses concurrents par une volonté claire : remettre le coach sportif au coeur de ses clubs. Les salles Proxiforme s'inscrivent ainsi en quelques sortes à contre-courant des grandes enseignes nationales en proposant des salles à taille humaine avec de vrais rapports humains. Pour rejoindre ce jeune réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 50.000€ (droit d'entrée 14.000€ - investissement global à partir de 100.000€ hors matériel en location). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 250.000€ pour une surface de 400m².

A noter : Outre les salles de sport, plusieurs concepts récents mettent en avant des formules plus légères de remise en forme via l'aquabiking. A mi-chemin entre le fitness et le spa, l'aquabiking demande une surface moyenne d'exploitation beaucoup plus restreinte (90 m² en moyenne). Plusieurs enseignes en franchise se partagent ce marché récent parmi lesquelles Envido, Aquavélo, Vitabike ou encore Waterbike. Ces concepts sont accessibles avec un apport personnel moyen de 50.000€, pour un investissement global oscillant entre 160 et 250.000€.

Dominique André-Chaigneau, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

ces franchises recrutent actuellement

1 commentaire

  • 22/01/2017 à 15:28:14 - Duplessy Jonathan (jonathandply@outlook.fr)

    Bonjour, je voudrais plus de renseignement sur des franchises avec un site de 300m2, avec des horaires d'ouvertures assez souple dans une commune de 4700 habitants. Cordialement,

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Toute la franchise, Créer son entreprise et devenir franchisé

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !