Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Dispositif Nacre : 79.400 entreprises créées ou reprises depuis 2009

Des créateurs plus jeunes et plus diplômés

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Le 17 juillet dernier, la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) publiait le bilan 2009-2014 du dispositif « nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise » (Nacre).

entreprise dispositif nacre

La création ou la reprise d'une entreprise est plus que jamais en ces temps de crise, une solution pour échapper au chômage. C'est ce qu'attestent les chiffres publiés récemment par la Dares portant bilan du Nacre.

Le Nacre, késako ?

Le dispositif « nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise » (Nacre) est entré en vigueur en janvier 2009 en remplacement des dispositifs précédents Eden et Chèques conseil. Plus encore que l’aide aux chômeurs créateurs et repreneurs d’entreprise (Accre) et l’aide aux repreneurs et créateurs d’entreprise (Arce), le Nacre propose une aide financière mais pas seulement. Dans le détail, le Nacre s’adresse à des personnes sans emploi ou rencontrant des difficultés pour s’insérer durablement dans l’emploi, pour lesquelles la création ou la reprise d’entreprise peut permettre l’accès, le maintien ou le retour à l’emploi.

Nacre s’organise autour d’un parcours d’accompagnement, qui s’opère aussi bien en amont qu’en aval de la création d’entreprise ; celui-ci comprend trois « phases » que le porteur de projet éligible au dispositif peut intégrer indistinctement en fonction de l’avancement de son projet :

  • La première phase dite d’aide au montage du projet de création ou de reprise d’entreprise (phase 1), est d’une durée maximale de 4 mois (6 mois en cas de reprise).
  • La deuxième dite de structuration financière du projet (phase 2), est d’une durée maximale de 4 mois (6 mois en cas de reprise). Elle comprend « les recherches de financement, la négociation avec les banques », et le cas échéant, l’octroi d’un prêt à taux zéro ou « prêt Nacre » qui n'est autre qu'une avance sans intérêt d'un montant compris entre 1.000 et 10.000 euros. Cette avance est remboursable dans un délai maximal de cinq ans.
  • La troisième dite d’appui au développement de l’entreprise (phase 3) dure au maximum trois ans. Elle permet « d’accompagner le nouveau dirigeant, après l’immatriculation de l’entreprise, dans ses choix de gestion et de développement de l’activité ».

En 2014, 18.700 porteurs de projet de création ou de reprise d’entreprise ont bénéficié du dispositif Nacre, ce qui en fait la troisième aide publique à la création d’entreprise en France en termes de bénéficiaires, après l’Accre et l’Arce.


124.400 porteurs de projet accompagnés dans leur création d'entreprise

Selon les chiffres bilans de la Dares, depuis 2009, 124.400 porteurs de projets ont été accompagnés dans le cadre du dispositif Nacre. « Après un niveau record d’entrées en 2010 (28.700), le nombre de nouveaux porteurs accompagnés s’est stabilisé autour de 18.000 par an, en lien avec une baisse des moyens alloués au dispositif dans le cadre de la loi de programmation triennale des finances publiques (2011-2013). Compte tenu de ces entrées et de la durée moyenne passée en accompagnement, le nombre de bénéficiaires de Nacre se situe en moyenne chaque fin d’année autour de 35. 000 personnes. » Qui sont les bénéficiaires de Nacre ? Globalement selon la Dares, les bénéficiaires créent plus souvent (60% des entreprises créées en 2010) des sociétés et 40% sont des entreprises individuelles. « Les entreprises créées par des bénéficiaires de Nacre sont globalement implantées dans les mêmes secteurs d’activité que les autres entreprises, même si elles le sont davantage dans le secteur du « commerce, transports, hôtellerie-restauration » et moins dans celui des « activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien ». En terme d'âge, les bénéficiaires du Nacre sont plus jeunes que la moyenne : 9% des créateurs de 2010 qui ont bénéficié de Nacre avaient moins de 26 ans, soit un peu plus que l’ensemble des créateurs (7%). « En revanche, l’aide profite moins aux seniors: seuls 11% des bénéficiaires de Nacre ont 50 ans ou plus alors que les seniors représentent 19% des créateurs d’entreprise ».

Les bénéficiaires de Nacre sont également plus souvent diplômés que l’ensemble des créateurs. Près d’un quart des créateurs accompagnés par Nacre déclaraient être au chômage depuis plus d’un an juste avant la création de leur entreprise (vs 11% de l’ensemble des créateurs d’entreprise en France). En terme de moyens financiers mobilisés au démarrage de l'activité, les bénéficiaires du Nacre voient généralement plus large que les créateurs classiques. 32% d'entre eux disposent ainsi d'une enveloppe au démarrage comprise entre 16.000 et 40.000
 € (vs 17% pour l'ensemble des créateurs), 18% disposent d'une enveloppe comprise entre 40.000 et 80.000 € (9% pour l'ensemble des créateurs). 3% seulement commencent avec moins de 2.000 € (19% pour l'ensemble des créateurs). Cette différence de budget s'explique en partie par l'accès facilité au prêt à taux zéro associé (prêt Nacre). En effet, selon les chiffres de la Dares, « Du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2014, 64% des porteurs de projet entrés dans le dispositif ont sollicité le prêt Nacre; 88% d’entre eux ont reçu une réponse positive. Le déblocage du prêt Nacre étant conditionné à l’obtention d’un prêt complémentaire (bancaire ou solidaire), in fine 79% de ceux qui l’ont demandé ont effectivement reçu le prêt Nacre. » Sur l'ensemble de la période bilan, soit 6 ans, le prêt Nacre a contribué à financer la création de 47.200 entreprises et la reprise de 9.300 autres pour un montant total de 312 millions d’euros alloués au financement de prêts Nacre. Les montants accordés sont en moyenne de 5.500 €. Dernier chiffre : 33% des porteurs de projet entrés dans le parcours Nacre en 2009 et en 2010 sont allés à son terme. « La part de porteurs allés jusqu’au bout du parcours est très différente selon la phase d’entrée dans Nacre : elle est de 29% pour les porteurs entrés dans le dispositif par la phase 1, de 39% pour ceux entrés par la phase 2 et de 50% pour ceux entrés par la phase 3. »

 

 

Dominique André-Chaigneau, Toute la Franchise ©

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !