Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les news de ce réseau

Interview Closed Escape Game : dix salles d’escape game en objectif d’ici fin 2019

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Lancé en 2015 à Lyon, le concept d’escape game Closed Escape Game connaît un beau succès, avec déjà trois rooms ouvertes et l’objectif de franchir la barre des dix salles d’ici la fin de l’année prochaine. Côté chiffre d’affaires, Karim Guessab, le co-fondateur et président du groupe, annonce vouloir passer le cap du million et demi d’euros.

karim guessab, co-fondateur et président de closed escape gameToute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter et  présenter votre enseigne ? 

Karim Guessab : J’ai 34 ans et suis le président de Closed Escape Game, Dark Experience et Closed Franchising. J’ai créé Closed Escape Game en 2015 après avoir découvert le concept en Thaïlande lors d’un voyage d’agrément. Le coup de foudre fut immédiat et l’envie d’importer le concept se transforma en projet fou !

A mon retour, nous nous sommes lancés dans l’aventure avec Florian Debiesse et Karen Debiesse, ma compagne et son frère, car nous souhaitions vraiment que ce projet soit un projet familial. C’est d’ailleurs toute l’essence de l’entreprise et la valeur essentielle que je souhaite garder.


La réussite et l’expansion ont été immédiates puisque la rentabilité a été atteinte dès le premier mois, que nous avons ouvert un deuxième centre à Villefranche sur Saône un an plus tard et ouvert notre première franchise à Valence, 18 mois après la création !

Aujourd’hui notre stratégie d’expansion est très balisée puisque fin 2019, il y aura près d’une dizaine de Closed à travers la France avec des signatures déjà actées à Aix ou Nîmes (cf l’article Closed Escape Game ouvre une nouvelle salle d’escape game à Nîmes) et des projets en cours de finalisation à Nantes, Paris, Toulon…  

TLF : Pourquoi avoir choisi un développement en franchise ?

K.G. : La franchise me paraît le contexte idéal dans la vision future de notre développement. Aujourd’hui, un réseau de franchise est inadapté car l’activité naît et l’aide et la prestation proposée est insuffisante dans le marché actuel, pour justifier un tel partenariat. Toutefois, nous souhaitons accompagner nos franchisés et corriger tout cela, en maîtrisant la chaîne de production (fourniture de décors), en proposant une formation continue unique dans le secteur, en étant force de proposition sur les rooms et les concepts proposés, bref en apportant quelque chose d’unique !
Innovation, accompagnement, proximité, c’est la base de Closed.

TLF : Quelle est votre concurrence et comment vous démarquez-vous par rapport à celle-ci ? 

K.G. : Nos concurrents sont des amis ou nous les considérons comme tels car chaque client qui passe leur porte découvre le concept de l’escape game, donc a plus de chance de venir chez nous ensuite !  Nous avons tous deux objectifs, que la clientèle vienne dans nos centres bien sûr mais aussi qu’elle continue d’aller dans les escape games plus généralement. Nos relations sont toujours très cordiales et nous encourageons nos franchisés à garder cet état d’esprit. 

Pour les enseignes concurrentes qui proposent de la franchise, nous nous démarquons par un accompagnement accru et bien supérieur à ce qui se trouve ailleurs ; une formation plus complète, des conditions en dessous de la moyenne car nous aimons à concentrer nos efforts d’investissement sur l’important : le décor.

Nous avons une vision du marché d’avenir ce qui n’est pas forcément toujours le cas, nous sommes plus flexibles que la plupart de nos concurrents et notre capacité d’adaptabilité est maximale. 

TLF : Où en êtes-vous dans votre développement ? 

K.G. : Nous visons pour fin 2019 dix Closed Escape Game à travers la France et un CA global sur toutes nos entités de 1.500.000 euros. Nous sommes en avance sur nos prévisions et nous réjouissons de cette réussite !

TLF : Quels sont vos objectifs pour 2019-2020 ? Et à terme ?

K.G. : Faire plus de petits ! Nous souhaitons faire découvrir le concept et notre enseigne à un maximum de candidats bien sûr et passionner autant d’entrepreneurs que nous le sommes nous-mêmes ! En parallèle nous étudions des expansions comme des projets sportifs, la réalité virtuelle bref, l’expansion de nos activités vers tout secteur du domaine du divertissement !

TLF : Avez-vous des projets à l’international ?

K.G. : C’est en discussion avec des pistes en Italie, au Portugal et au Maroc !

TLF : Quel profil recherchez-vous pour vos candidats ? 

K.G. : Nous étudions tous les profils car nous considérons que chacun a sa chance pour son projet. Certains candidats nécessiteront peut-être plus d’accompagnement mais cela nous motive encore plus ! Toutefois, certaines qualités doivent être présentes comme la persévérance, le sourire, le dynamisme… bref l’envie d’aller au bout !

TLF : Quel est le parcours d’un candidat de la prise de contact à l'ouverture ? Comment est-il accompagné ?

K.G. : Un candidat qui nous contacte est recontacté par téléphone quelques heures plus tard. Nous faisons un premier point sur l’état de son projet, nous essayons de répondre à ses questions et lui faisons découvrir notre état d’esprit et notre philosophie. Si ce qu’il a entendu lui plaît, il vient en journée d’immersion en découvrant nos centres de Lyon, Villefranche sur Saône et même en découvrant notre franchise de Valence. Il est ainsi au contact de ce que sera son métier plus tard bien sûr mais il peut aussi poser toutes les questions à celui qui est à la place qu’il souhaite occuper plus tard.

Si la journée d’immersion l’a convaincu, place à la signature du DIP et à l’accompagnement au quotidien. Nous l’aidons avec la sélection du local, avec les travaux, avec le financement bref nous sommes au quotidien à ses côtés à chaque pas.

Quand le financement est ok, nous l’aidons dans la création d’entreprise, nous signons le contrat définitif et nous l’accompagnons dans les travaux pour qu’il ne soit pas perdu  et ce, jusqu’à l’ouverture !

TLF : Comment se déroule la formation ? 

K.G. : La formation dure 12 jours, avec une théorie dans notre centre de formation à Villefranche sur Saône (5 jours), 5 jours dans un centre partenaire en situation et deux jours à l’ouverture. En parallèle de cela, nous lui rendons visite régulièrement et proposons en cas de besoin des formations complémentaires ou des stages dans nos centres partenaires.

Chaque employé Closed devra passer par une ou deux journées de formation sur notre site. 

TLF : Quels outils et services apportez-vous à vos franchisés ? 

K.G. : Nous gérons l’ensemble de la communication de nos franchisés et les réseaux sociaux. En parallèle de cela, nous avons une liste de partenaires référencés où peuvent s’approvisionner les franchisés pour les travaux ou les décors par exemple. Ces référencements sont suivis de près et assurent une garantie morale non négligeable.

Nous travaillons en parallèle sur la création d’ici 18 mois de nos propres décors ce qui permettra de contrôler toute la chaîne.

TLF : Comment se passe l'animation du réseau ? 

K.G. : Il y a des visites tous les mois au début, puis tous les deux mois à 100% des rooms ouvertes. Des compte rendus sont établis, des formations complémentaires préconisées bref un accompagnement dans le travail au quotidien. Il y aura ensuite dès le deuxième semestre 2019 un séminaire tous les 6 mois où l’ensemble des franchisés pourront se réunir et parler de leurs expériences communes.

TLF : Vos franchisés ont-ils impliqués dans le développement de votre enseigne ? Si oui, comment ?

K.G. : Absolument ! Nous créons en permanence de nouveaux projets et concepts et nous tenons au courant nos franchisés des retours de ceux-ci pour les impliquer et leur donner des idées comme Dark Experience, un centre d’escape game différent avec des comédiens, une maison hantée par exemple…

TLF : Quel est pour vous le franchisé idéal ?

K.G. : Le franchisé idéal n’est pas celui qui frappe à ma porte aujourd’hui. Je ne considère pas comme « franchisé idéal » un candidat qui a telle ou telle qualité plutôt qu’un autre, plus ou moins d’apport par rapport à un autre… Pour moi le franchisé idéal c’est un franchisé qui a signé depuis quelque temps avec nous déjà et qui un beau jour, se félicite de sa réussite et nous remercie pour la contribution qu’on a pu apporter.

Nous travaillons au quotidien pour cela et c’est notre seul but : faire en sorte qu’un franchisé n’ait jamais aucun regret.
 

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cette news. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !