Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Antoine Thiollier

LA CROISSANTERIE

Antoine Thiollier

Multi Franchisé La Croissanterie à Lyon

Franchise LA CROISSANTERIE

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 1977
  • - Date de lancement de la franchise : 2008
  • - Nombre d’implantations : 250
Créer une surveillance par email

Interview de Antoine Thiollier

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Antoine Thiollier, multi franchisé de la Croissanterie, ouvrira prochainement son cinquième point de vente en région lyonnaise. Avec Toute la Franchise, il revient sur ses impressions sur le réseau, sur son activité et sur le marché après plus de 10 ans auprès de son enseigne.

Toute La Franchise : Pouvez-vous retracer votre parcours professionnel en quelques mots ?
Antoine Thiollier : Je suis sorti d'école de commerce à 25 ans, avant de travailler pendant trois ans dans l'univers de la bijouterie. Puis j'ai eu envie de me mettre à mon compte, en ouvrant mon premier point de vente la Croissanterie à Lyon à 28 ans. Je suis aujourd'hui franchisé du réseau depuis 11 ans, et je dois très prochainement ouvrir mon cinquième magasin, toujours dans la région lyonnaise. On peut dire que, malgré une conjoncture délicate, tout se passe bien !

TLF : Pourquoi La Croissanterie ?
A.T. : A l'époque, plusieurs choix s'offraient à moi en restauration rapide à la française. J'ai rencontré plusieurs franchiseurs, mais j'ai choisi l'enseigne qui me semblait avoir l’image la plus novatrice. Et aujourd'hui encore, la direction qu'a prise la Croissanterie dans son évolution me correspond parfaitement : le réseau a su passer d'un concept assez traditionnel à un concept plus moderne, plus contemporain, ce que n'a pas su faire la concurrence.

TLF : En un peu plus de dix ans, comment avez-vous senti le marché évoluer ?
A.T. : La situation était différente il y a 10 ans. Avant, les concurrents étaient en majorité des généralistes tout comme La Croissanterie. Aujourd'hui, beaucoup de nouvelles enseignes arrivent et sont spécialisées : sushi, salades, pâtes, etc. Il y a eu une évolution croissante du marché et de la demande, mais aussi de l'offre et de la concurrence.

TLF : Le réseau s'implique-t-il désormais dans chacune de vos nouvelles ouvertures ?
A.T. : Oui, bien sûr. Evidemment, c'est beaucoup plus simple pour moi aujourd'hui avec l'expérience, mais l'enseigne continue de m’épauler, d'évaluer le chiffre d'affaires réalisable. Le franchisé raisonne à l'échelle locale et le réseau offre ses connaissances à l'échelle nationale, avec une vision plus globale.
De plus, en ce qui me concerne, je suis commerçant et pas créatif : La Croissanterie est donc là pour valider le nouvel emplacement, réaliser les plans, mettre en place le point de vente, etc.

TLF : Que vous apporte La Croissanterie au jour le jour ?
A.T. : Toute l'animation et la communication vient de l'enseigne. Les produits changent régulièrement, avec beaucoup d'innovations, d'opérations promotionnelles mises en place par le réseau. Cela nous permet de fidéliser le client, qui à chacune de ses venues peut découvrir des nouveautés.
Au niveau des franchisés, des animateurs passent régulièrement. Il y a d'une part des animateurs qualité pour le contrôle de la fabrication des produits, car tout est fait sur place. Et d'autre part, nous avons des animateurs commerciaux qui viennent contrôler la charte qualité visuelle, la qualité du service, etc. 
Quand on est multi franchisé, cela rassure d'avoir un encadrement qui veille à la bonne mise en place de l'ensemble. Quant aux nouveaux franchisés, ils bénéficient d'une assistance plus poussée pour démarrer, pour le recrutement notamment.

TLF : Quel conseil donneriez-vous à un candidat à la franchise ?
A.T. : Il s'avère que je donne régulièrement des conseils aux candidats, car l'enseigne m'en envoie pour que je puisse leur expliquer le parcours, le fonctionnement du réseau, le travail d'un commerçant sous enseigne La Croissanterie. Je leur ouvre mes points de vente, ainsi que mes comptes pour qu'ils puissent voir les résultats, observer les bons et les mauvais côtés.
Si je n'avais qu'un conseil pour un nouvel entrepreneur, je lui dirais de prendre une enseigne forte, et pas une enseigne qui a peu de magasins. Et, quoi qu'il en soit, la franchise est une bonne formule : démarrer sans enseigne en restauration rapide est une mauvaise idée. Les franchisés bénéficient d'un savoir-faire, d'un suivi, de l'évolution positive du réseau qui veille à rester au goût du jour et à la pointe de l'innovation. Si c'était à refaire, je repartirais en franchise, en restant dans la restauration rapide avec La Croissanterie.

Laurence Jacquin, Toute La Franchise ©
Les interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise
 

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU LA CROISSANTERIE

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de cette enseigne
en détail

Aucune autre interview

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !