toute la franchise logo
Franchise, créer son entreprise et devenir franchisé

Interview de "Lionel Dindjian"


Créer une surveillance par email
CARTRIDGE WORLD
Lionel Dindjian
directeur général Cartridge World en France
- Date de création :
1988

- Date de lancement de la franchise :
2003

- Nombre d'implantations : 135


Lionel Dindjian est le directeur général du réseau Cartridge World en France. Pour Toute la Franchise, il revient sur les détails du concept et les perspectives de développement du groupe.

Toute la Franchise : Comment avez-vous rejoint Cartridge World, qui est au départ un groupe australien ?
Lionel Dindjian :
J’ai fait mes débuts dans la franchise dès ma sortie de l’IUP de Colmar, dans un petit réseau où j’ai développé toute la partie franchise. Puis je suis devenu manager opérationnel au niveau de la franchise. J’ai occupé ce poste pendant plusieurs années avant de me lancer dans un nouveau challenge en 2003, avec Cartridge World. A ce moment-là, il y avait tout à faire. Parce que si le concept existait déjà dans les pays anglo-saxons, il fallait l’adapter à la culture française, et surtout mettre des mots sur ce qu’on faisait. Heureusement, le concept est vraiment universel : quand on demande aux gens s’ils sont prêts à faire des économies tout en préservant l’environnement, il y en a peu qui refusent !

TLF : Quelle est la concurrence sur le marché de la recharge de cartouches d’imprimante ?
L.D. :
Il n’y en a quasiment pas malheureusement ! Je dis malheureusement parce que du coup, on est les seuls à communiquer autour de notre activité. C’est quand même plus facile de faire connaître quelque chose quand on est plusieurs à en parler ! Là, le marché se développe lentement. Pourtant, beaucoup ont essayé de se lancer quand on est arrivés en France, mais ils n’ont pas tenu.

TLF : Quels sont les points qui ont fait que Cartridge World a réussi à s’en sortir là où les autres n’y sont pas arrivés ?
L.D. :
D’abord l’ancienneté du réseau. Chez Cartridge World, on a plus de 25 ans de métier derrière nous. On maîtrise donc parfaitement tout l’aspect technique. Et le deuxième point, c’est que toute l’équipe de développement en France vient du monde de la franchise. Je crois que ces deux éléments sont indissociables et c’est ce qui fait notre force. Quelqu’un qui connaît parfaitement le domaine de la recharge mais n’a aucune connaissance sur le fonctionnement d’une franchise a peu de chance de réussir, et inversement.
L’expertise de Cartridge World se fait à la fois sur la cartouche et sur la franchise. Et c’est ce qui nous a permis de nous développer !

TLF : Depuis la création du réseau en France, où en êtes-vous de votre développement ?
L.D. :
Notre premier franchisé a ouvert son magasin en novembre 2003, et on compte aujourd’hui 148 points de vente. Cette année, on a ouvert neuf nouveaux magasins, dont 50 % l’ont été par d’anciens franchisés. On devrait encore en ouvrir 4 à 6 d’ici la fin de l’année.

TLF : Quels sont vos objectifs ?
L.D. :
Il y a encore beaucoup de choses à faire ! On a la possibilité de mettre en place 250 à 300 points de vente. Nos objectifs concrets sont d’ouvrir 12 à 15 nouveaux magasins par an. En stabilisant les ouvertures à un nombre raisonnable, on fait du bon travail avec les franchisés !

TLF : Comment sélectionnez-vous ces franchisés ?
L.D. :
D’abord par l’argent, et puis surtout, on oriente notre choix vers des personnes qui ont une expérience commerciale. L’aspect technique n’est pas obligatoire en revanche. Vous savez, on reçoit entre 70 et 100 candidatures par mois, alors on est obligés de faire des choix, qui se précisent au fil des étapes. La première sélection se fait sur dossier, puis il y a un entretien téléphonique, un rendez-vous en face à face, et un second entretien. Si le candidat nous convient, et qu’on convient au candidat, l’aventure peut commencer !

TLF : Comment se passe l’intégration des franchisés ?
L.D. :
Il y a d’abord une formation de cinq semaines, avec stage de découverte, formation technique et commerciale, et immersion dans un point de vente. A l’ouverture du magasin, un de nos animateurs régionaux passe une semaine sur place avec le franchisé, puis il fait une visite tous les mois pendant les six premiers mois. Ensuite, c’est normalement une visite deux fois par an. Dans la réalité, on est plutôt à quatre pour l’instant.
Selon les nouveautés, on a aussi des formations qui se mettent en place pour répondre à un besoin spécifique. Par exemple, on a un nouveau process de production, on forme donc tous nos franchisés, par petits groupes.

TLF : Comment s’organise la relation franchisé/franchiseur au sein de votre réseau ?
L.D. :
Nous avons des rencontres régionales deux fois par an, pour faire le point sur toutes les nouveautés du réseau. Nous les avons voulues régionales pour que les groupes soient plus petits, ce qui facilite les échanges. On n’est pas dans une logique fermée, où le franchiseur sait tout. On est à l’écoute et ouverts à la discussion. Cartridge World est une franchise participative et collaborative, c’est important pour nous !

Sandrine, Journaliste Toute la Franchise©

Les interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.com


PARTAGER
CETTE PAGE SUR


LES COMMENTAIRES RELATIFS A CET INTERVIEW

    Il n'y a encore aucun commentaire pour cet interview. Soyez le premier à réagir !


REAGISSEZ OU COMMENTEZ

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.








LES DERNIERS INTERVIEWS DU RESEAU CARTRIDGE WORLD

Une marque du groupe Infopro Digital
Toute La Franchise | Mentions légales et CGU | Contact | Un Site internet et Référencement Webcd©